3 questions à Bertrand Cormier, nouveau Directeur général de Midas France

par Cadreo




Après avoir occupé plusieurs postes à responsabilité dans le secteur automobile, Bertrand Cormier est aujourd'hui Directeur général de Midas France. Il nous fait partager son regard sur ses nouvelles fonctions et revient avec nous sur son parcours professionnel.

  • ITW37_cormier_integraleVous investissez pour la première fois des fonctions de Directeur général : comment abordez-vous votre nouveau poste et ce nouveau challenge professionnel ?

Il s'agit d'une mission plus étendue et plus transversale que celle occupée précédemment, avec des enjeux très forts en matière de développement commercial, mais aussi de satisfaction client, d'engagement des collaborateurs et de partenariat avec notre réseau. Il s'agit donc bien d'un challenge, nouveau certes, mais passionnant par sa dimension managériale, et les responsabilités qui m'incombent désormais. Piloter une entreprise, c'est sans doute le souhait de bon nombre de dirigeants commerciaux, j'ai là, l'opportunité et la chance de l'aborder de façon sereine, car je connais l'entreprise après y avoir déjà passé cinq années en tant que Directeur du Réseau et du Développement chez Midas France.

  • Depuis 20 ans que vous occupez des postes commerciaux à responsabilité, qu’est-ce qui vous a motivé à accepter ces nouvelles fonctions à la direction générale ?

Indéniablement l'opportunité donnée de pouvoir concrétiser l'expérience acquise au cours de ces 20 années, en pilotage à la fois opérationnel et stratégique d'une entreprise. Porter le sens, la vision, partager le cap à court, moyen et plus long terme, sont des éléments à la fois motivants.... et aussi très engageants pour le devenir de l'entreprise. J'ai le goût du challenge, de l'engagement pour le client et avec les collaborateurs, mais aussi du risque... avec une dimension stratégique plus marquée que précédemment. C'est pour toutes ces raisons que ma motivation à relever ce défi m'a fait accepter cette proposition en tant que DG de Midas France.

  • Vous évoluez depuis les prémices de votre carrière dans le secteur automobile : un choix délibéré pour un engouement particulier ou une opportunité de carrière ?

Les deux à la fois : d'abord, parce que j'aime l'automobile, non pas que j'en sois un spécialiste, mais surtout parce qu'en matière d'après-vente automobile, il y a beaucoup de chose à faire en termes de marketing, en termes d'accueil et d'expérience client, avant, pendant, et après la prestation réalisée. Les évolutions en cours sur le digital, les objets connectés, les préoccupations environnementales, la mobilité... montrent que le secteur de l'automobile a encore bien des choses à faire évoluer ou à faire émerger pour le client. Je souhaitais faire partie de l'aventure de l'automobile dès mes premières expériences professionnelles, mais j'ai aussi eu la chance et l'opportunité de poursuivre cette contribution active lors de mon arrivée chez Midas en mai 2010. Bref, une attirance dès le départ doublée d'une opportunité plus tardive font qu'aujourd'hui, l'essentiel de ma carrière s'est déroulé dans le milieu automobile.

Retrouvez

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché