Ces expressions qui vous font passer pour le ringard du bureau

par Cadreo




Et si la clause Molière - qui veut imposer la langue française sur les chantiers - était appliquée dans toutes les entreprises françaises ? Car bizarrement, depuis la loi Toubon visant à "assurer la primauté de l'usage de termes francophones traditionnels face aux anglicismes", il semble que l'anglais n'a jamais autant pollué le monde du travail... Et si repasser au français permettait de ne plus être "l'has-been" de service ?

English language tongue open mouth with flag Britain woman faceLes Français sont nuls en anglais et pourtant ils adorent parler cette langue au travail. Peut-être pensent-ils que cela fait plus sérieux et engagé ? Mais le mot deadline - ou "ligne de la mort" en référence à la guerre de Sécession et au risque de se prendre une balle - claque-t-il vraiment plus que "date butoir" ?

> Anglais : les cadres français ont encore besoin d'une remise à niveau

Alors oui, on le concède, pointer du doigt les anglicismes au travail n'est pas un exercice nouveau, certains diront aussi que c'est facile voire condescendant et moralisateur, mais il faut aussi reconnaître que leur emploi n'apporte rien aux échanges professionnels, pour ne pas dire qu'ils les appauvrissent... A vous de juger, à travers les mots suivants, s'il est facile de "switcher" de langue pour revenir au Français...

Asap

As soon as possible. C'est le grand classique : pour faire comprendre à son interlocuteur que c'est urgent, on conclut son mail d'un lapidaire Asap. Aussi vite que possible, dès que tu peux ou le plus rapidement possible semble pourtant plus agréable à lire et incitateur à travailler vite et bien.

Burn-out

A l'origine, ce terme était utilisé par les ingénieurs en aérospatiale pour désigner la désintégration par surchauffe des machines à court de carburant. Les motards l'emploient aussi lorsqu'ils laissent leurs traces de pneus sur le goudron et il y a maintenant les employés en situation de burn-out. Vous pouvez aussi tout simplement parler de syndrome d'épuisement professionnel. Dans ce cas, l'utilisation du Français semble même plus respectueux pour ceux qui en sont atteints...

Conf Call

Organiser une conf call ou une conférence téléphonique. Il faut vraiment être très feignant pour utiliser cette contraction anglaise...

Corporate

"Qui a un esprit de corps". C'est étymologiquement le sens de ce mot issu du latin corporatus, et participe passé de corporare (incorporer), selon l'Académie française. Sur son site, l'institution conseille de dire "il a bien acquis l’esprit de l’entreprise" à la place de "Il est devenu très corporate". 

Déceptif

Ce mot est intéressant et montre l'emprunt respectif des deux langues française et anglaise. Ainsi déceptif est souvent employé pour dire décevant. Pourtant, ce terme anglais est un faux ami puisqu'il vient de "deceptive et signifie "trompeur". Il est effet dérivé du mot "deception", lui-même emprunté de l’ancien français "deception", "tromperie". Et pour aller plus loin, déception signifie désappointement...

Donner son "go"

Rien de plus facile que de remplacer "go" par feu vert et si vous frimez un peu plus vous pouvez même dire "donner son imprimatur" selon l'Académie Française. Comment ça, snob ?

Faire sens

Faire mémoire, faire problème, faire plaisir, faire signe et faire sens... L'emploi de faire suivi d'un substantif devient la norme pour créer de nouvelles expressions. Faire sens est souvent utilisé comme traduction de "It make sens" mais cette expression anglaise signifie, le plus souvent, c'est logique.

FYI

For your information... Là encore, cette contraction anglaise pullule dans les mails. Pourquoi ne pas écrire "cela peut vous intéresser" et si vraiment vous n'avez pas le temps, traduire FYI en PVI, Pour Votre Information...

Performer

Taper "performer" dans l'outil de traduction Google et vous obtenez interprète, artiste, exécutant, acteur. Les Français l'emploient comme verbe pour signifier qu'un individu a fait mieux que ce qui était attendu de lui. Accomplir une performance c'est pas mal non plus, non ?

Pitch

"Ce terme anglais trop répandu ne doit pas être employé". Ce n'est pas nous qui le disons mais encore une fois l'Académie française.  Pourquoi ? Parce que ce terme anglais recouvre plus de 17 sens différents mais aucun qui correspond à celui que lui donnent les Français. C'est ballot mais quitte à frimer, autant utiliser un mot qui ait du sens et lui préférer présentation, argumentaire, etc.

Process

Allez un peu de fierté : l’anglais process est encore un mot emprunté du français qui vient lui-même du latin processus. N'ayez pas donc pas honte de dire processus plutôt que process ou encore de demander "Quel procédé avez-vous utilisé ?".

Shooter (un mail)

L'utilisation de ce mot devrait être banni autant que sa pratique qui consiste à envoyer un mail à un grand nombre de destinataires qui sont littéralement mitraillés ou encore arrosés de courriels.  Et sinon, toujours selon l'Académie française, "l’administration des postes a baptisé depuis assez longtemps du nom parfaitement explicite "d’envoi en nombre" ou "envoi groupé" cette action.

Short-list

Si vous avez déjà recruté des collaborateurs vous avez peut-être dressé une short-list des candidats qui vous semblaient les plus pertinents pour le poste. Mais vous pourriez tout aussi bien dire qu'à l'issue de l'entretien, il/elle est sur la liste restreinte des candidats pour le poste.

Top

Etre dans les trois meilleurs plutôt qu'être dans le top 3. Alors c'est pas top d'avoir autant de vocabulaires en français ?

> Cadres : comment écrire une lettre de motivation en anglais ?

* Et pour les lecteurs les plus critiques, les guillemets utilisés dans cet article sont en effet des " " anglais. Mea culpa...

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché