BlaBlaCar entretient l’esprit start-up

par Cadreo




Responsable talents de BlaBlaCar, Xavier d’Aumale partage sa feuille de route RH : entretenir le collectif pour maintenir la créativité tout en stimulant l’autonomie et l’esprit d’initiative. En somme, conserver l’esprit start-up en posant peu à peu un cadre.

BlablacarLe DRH de BlaBlaCar vient-il de la fonction RH ?

Xavier d’Aumale  : Pas du tout ! Issu de Sciences Po, cycle Moyen-Orient/Méditerranée, je me destinais à la diplomatie en m’intéressant plus spécialement au conflit israélo-palestinien. Je devais faire une année de césure à l’étranger, à Beyrouth, mais j’ai dû changer mes plans car c’était la période des attentats. Je me suis retrouvé à Londres, en pleine période d’effervescence pré-crise des subprimes, j’ai embrayé sur un master en finances à Paris, puis un an chez Rothschild à nouveau à Londres. J’ai observé avec intérêt leur système purement méritocratique : si tu performes, tu restes et tu progresses ; si tu ne performes pas, tu pars.

J’ai été ensuite débauché par Russell Reynolds pour rejoindre le bureau de Paris, attiré notamment par la dimension humaine du métier de chasseur de têtes. J’y suis resté cinq ans, dont six mois pour ouvrir le bureau de Dubaï, avant de me voir proposer par Frédéric Mazzella, le fondateur de BlaBlaCar, de rejoindre son équipe.

Lire la suite sur Les Echos Business  

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché