Pour faire carrière, n'étalez pas votre vie privée !

par Cadreo




Maintenir un minimum de distance et cultiver le mystère n'ont jamais nui à une carrière.

3petitssinges1 646. C'est, faut-il le rappeler, l'année de naissance du philosophe Leibzig, mais c'est surtout le nombre d'heures passées chaque année au bureau. Dans le lieu clos de l'entreprise, les occasions de s'épancher sur sa vie privée sont donc nombreuses. Pourtant, à trop vous dévoiler, vous risquez de mettre votre carrière à l'arrêt.

Que savez-vous réellement de votre chef ? Son lieu d'habitation, ses hobbys, le prénom de ses enfants, sa dernière destination voyage ? Selon la culture de l'entreprise, ces informations vous sont peut-être connues. Mais il y a fort à parier qu'une part de mystère plane sur la direction de votre société. C'est d'ailleurs ce qui apporte ce petit plus d'autorité aux dirigeants. Comme en amour, un brin de mystère est nécessaire en entreprise. Un conseil simple, faites comme les anglo-saxons : ne parlez jamais de sexe, d'argent, de religion et encore moins de politique.

On parle de ses enfants (un peu) mais on ne les montre pas

Les femmes le savent malheureusement trop bien : un enfant peut freiner une carrière. En général, on sera plus indulgent avec les hommes. La paternité est considéré comme un gage de sérieux, de gravité, voire une sorte d'assurance à manager des collaborateurs. Étonnamment, ce sens des responsabilités n'incombe pas aux mères, du moins dans la sphère professionnelle. Mais on s'égare. Si parler de son enfant est légitime et permet à moindre frais de sociabiliser, évitez de l'amener avec vous au bureau. Une simple photo fera l'affaire.

Parler de soi avec parcimonie

Les soirées arrosées, la profession de votre moitié, vos histoires sentimentales, votre orientation sexuelle, vos convictions politiques... Certaines choses ne doivent pas être dévoilées en entreprise. A se montrer trop fêtard, vous égratignez votre image. Si votre mari ou femme a une profession particulièrement rémunératrice, on pourrait vous refuser une promotion. L'orientation sexuelle est un facteur de discrimination, : 22,9% des personnes LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) déclarent s'être vu refuser une évolution professionnelle. Quant à vos choix politiques, ils peuvent tout simplement être contraire avec ceux de l'entreprise.

Faut-il pour autant tout cacher à ses collègues ? Non, ce serait encore la meilleure façon d'alimenter les rumeurs. Mais plutôt que de trop en montrer, écoutez les autres. Il est parfois nécessaire de parler de soi. Un problème de santé lourd, un enfant gravement malade, un drame personnel. Travailler en entreprise, c'est aussi côtoyer des humains qui connaissent ou connaîtront des situations semblables aux vôtres. Il faut alors trouver une oreille à qui se confier. Le bon interlocuteur ? Il est comme vous : à l'écoute, tout en restant discret !

 > Interview - Comment réagir face à la rumeur au bureau ?

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché