Equilibre vie pro / vie perso : comment font les couples de cadres ?

par Cadreo




Les couples de cadres « à double carrière » ne veulent pas choisir la carrière de l’un ou de l’autre. Ils veulent tout réussir : leur vie personnelle, leur vie professionnelle et leur vie de couple. Comment font-ils pour s’organiser avec des postes à responsabilités et des agendas bien remplis ? Pour le savoir, Cadreo a interrogé 1184 cadres.

Couple-double-carriere-cadreoUne priorité partagée : la conciliation vie pro / vie perso

Les couples de cadres nouvelle génération ne veulent rien sacrifier et s’épanouir autant professionnellement que personnellement. Ces cadres qu’on appelle « à double carrière »* font bouger les lignes entre vie pro et vie perso.

Pour une écrasante majorité des cadres, une carrière réussie passe par une bonne conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle. Près de 80% des personnes interrogées (79,3%) cherchent à atteindre un bon équilibre entre les deux sphères de leur vie pour être pleinement épanouis et efficaces à leur poste.

Les cadres estiment également possible de mener deux carrières de front, à condition de bien s’organiser. Pour plus d’un cadre sur deux en couple avec un autre cadre (55,2%), la clé du succès passe donc par une organisation rigoureuse. Plus d’un quart reconnaît cependant qu’il est plus facile de le faire lorsqu’on n’a pas d’enfant ou quand ils sont plus grands et autonomes. Enfin, seulement 12,9% des cadres affirment que c’est impossible, à moins de sacrifier sa vie personnelle.

L’exigence d’épanouissement des cadres à double carrière passe donc autant par la réussite professionnelle que personnelle. L’une des caractéristiques de ces cadres se résume à une exigence pour tous les compartiments de leur vie : ils ne veulent pas choisir et surtout pas sacrifier la carrière de l’autre, ou même leur vie de couple. Et ils ont bien raison ! Mais concrètement, comment font-ils pour jongler entre leurs carrières respectives et la vie qui va avec ?

 

L’importance de la délégation professionnelle et personnelle

Les couples de cadres à double carrière ont un agenda bien rempli. Pour assumer leurs responsabilités, le recours à la délégation est indispensable. La délégation dans la vie personnelle d’abord, en faisant appel par exemple à des services à la personne pour le ménage ou la garde des enfants. Les cadres citent en effet comme premier moyen de faciliter leur vie de couple, la sous-traitance des tâches domestiques. Pour s’occuper des enfants les couples de cadres à double carrière sollicitent également leur famille quand c'est possible.

La délégation est impérative pour gagner ce que les couples de cadres ont de plus précieux : le temps. On retrouve ce besoin de déléguer quand on leur pose la question de savoir ce que l’entreprise pourrait faire pour faciliter leur vie de cadres en couple. Pour près d’un tiers des cadres interrogés, les services de conciergerie d’entreprise font partie des solutions particulièrement adaptées à leur rythme de vie. Et en ce qui concerne les cadres qui ont des enfants, une part importante des cadres à double carrière ont « négocié » le recours à la délégation pour les décharger de certaines tâches au moment où ils ont envisagent d'avoir des enfants. La perspective de devenir parents, un épanouissement supplémentaire dont ils ne veulent pas se priver, est donc anticipée sous l’angle de l’organisation, toujours dans un objectif de gagner du temps pour se consacrer pleinement à la parentalité.

Organisation, négociation, adaptation : la devise des couples de cadres

Pour les cadres en couple que nous avons interrogés**, la clé pour réussir à vivre en parallèle deux carrières c’est l’organisation. Dans un couple à double carrière, comme la sociologue Sandrine Meyfret l’a montré dans ses recherches, aucun des deux cadres ne sacrifie sa carrière pour l’autre. On négocie, on s’adapte et on décide d’un commun accord. Et si 87,7% des cadres à double carrière confient s’adapter aux contraintes professionnelles du conjoint, ce n’est pas une adaptation à sens unique comme c’était le cas chez les générations précédentes.

Lorsqu’un conflit d’agenda survient « c’est l’importance de l’obligation professionnelle qui prévaut ». Réussir sa carrière passe par des choix et en l’occurrence les cadres ont bien conscience qu’ils ne peuvent, ni ne doivent, être partout. Une réunion peut souvent être décalée facilement. D’autres événements professionnels comme des salons, des conférences ou des congrès sont en revanche fixés de longue date. Autour de ces repères qui font office « d’agenda setting », l’organisation des couples à double carrière est adaptable. Ils n’ont pas toujours à faire un choix et quasiment la même proportion des couples affirme que leur organisation permet d’honorer tous les rendez-vous.

Les cadres à double carrière développent toutes les qualités du « bon manager »

Tout ne serait donc qu’une question d’organisation. Et dans ce domaine, les cadres en couple excellent plus que les autres. Plus de 92% des couples de cadres à double carrière affirment avoir développé des compétences transposables à leur vie professionnelle. Les principales qualités mises en avant sont caractéristiques d’un bon manager :

Pourquoi les entreprises ont intérêt à soigner leurs cadres

D’autres études ont montré que chez les couples à double carrière on trouve une proportion plus importante de personnes épanouies. Ces cadres développent des compétences utiles à l’entreprise, il convient donc de les choyer. Les employeurs ont tout intérêt à être attentifs à leur équilibre vie pro/vie perso qui conditionne une bonne part de leur performance en entreprise. Comment faire pour leur faciliter la vie ? En offrant plus de flexibilité, mais pas seulement. Au-delà de la délégation qui permet à ces cadres au planning très chargé de gagner du temps et de la souplesse au quotidien plusieurs mesures aide les cadres à mieux gérer leur carrière :

Le télétravail est plébiscité par les cadres. Plus de deux tiers aimeraient pouvoir travailler à distance ou de chez eux plus fréquemment. La part des cadres qui télétravaillent est déjà plus élevée que celle des salariés dans leur ensemble (autour de 15% de salariés le pratiquent, les cadres sont deux fois plus nombreux à télétravailler occasionnellement). L’autonomie qu’on leur accorde dans leurs fonctions et leurs horaires (près d’un cadre sur deux est au forfait jours), devrait aussi se traduire par un recours plus systématique au télétravail.

Pour encore plus de flexibilité, les cadres ont également besoin d’introduire de la souplesse dans leurs horaires, leurs congés ou leurs absences. On pense notamment aux parents qui ont des impératifs difficiles à prévoir. Pour pallier ces absences, il existe, dans certaines conventions collectives, des jours enfants malades. Mais pour l’ensemble des cadres qui ne parviennent pas toujours à prendre tous leurs congés ou leurs RTT, les systèmes de compte épargne temps sont une solution intéressante pour que ces jours ne soient pas perdus.

Enfin, et c’est souvent une mesure réputée pour faciliter l’accès des femmes aux postes d’encadrement ou de direction, les réunions tardives doivent être proscrites. D’abord parce qu’elles sont rarement efficaces, mais surtout parce qu’elles sont incompatibles avec le problème de « double journée » qui pèse sur les femmes cadres, comme sur les non-cadres.

  • * Définition du couple à double carrière : « Un couple à double carrière est composé de deux cadres qui mènent en parallèle deux carrières à responsabilité exigeant un niveau d’implication, d’investissement et de temps et offrant des possibilités d’évolution » selon la sociologue Sandrine Meyfret.
  • * * Méthodologie : 1432 répondants dont 82,6% de couples à double carrière (1184), interrogés en ligne entre juin et septembre 2015 via les sites Cadreo et A Compétence Egale.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché