10 leçons de leadership inspirées du film "Le Parrain"

par Cadreo




Est-ce que Don Corleone, le célèbre mafieux incarné par Marlon Brando dans le Film le Parrain, était un modèle de manager ? A vous d’en juger.

godfatherEn 2007, après avoir (re)vu le film "Le Parrain", Brian Halligan avait tiré 10 leçons de management inspirées de la trilogie culte de Francis Ford Coppola. Voici ces leçons traduites pour suggérer quelques idées nouvelles dans votre management et vous imposer comme le big boss, à la manière de Marlon Brando qui incarne le rôle du chef de la mafia.

1. Des sanctions adaptées à chaque personne

Utiliser la bonne méthode avec la bonne personne, inspirer la peur ou accorder son respect… Don Corleone adapte son comportement selon ses interlocuteurs.

2. Ecouter beaucoup, parler peu

Le parrain écoute attentivement ses sbires sans les interrompre. Il est avare en paroles et demande en de rares occasions des explications complémentaires. Sa parole devient précieuse par sa rareté. C’est ce qui fait aussi qu’on l’écoute.

3. De la décision, rien que de la décision

Les bons managers sont des usines à fabriquer des bonnes décisions. Le rôle du parrain de la mafia se résume à ça : il écoute, il réfléchit, il prend une bonne décision. Mais attention, il ne fait jamais rien lui même, il sait déléguer les tâches (en particulier les basses œuvres) à ses collaborateurs. C’est ce qui le rend « intouchable ».

4. Accepter d'entendre les mauvaises nouvelles

Ses hommes de main le savent bien, Don Corleone veut être informé immédiatement des mauvaises nouvelles qui « ne s’arrangent pas avec l’âge ». Rien ne sert de cacher les choses.

5. Ne pas décider sous le coup de l’émotion

La colère est mauvaise conseillère. Dans Le Parrain, elle n’est jamais loin, mais le Don se laisse une période de réflexion pour ne pas réagir en fonction de ses émotions.

6. Il n’y a que les paranoïaques qui survivent

En entreprise, comme dans le milieu de la pègre, il faut faire attention au moindre détail, quitte à devenir paranoïaque. C’est ce que montre la fin du film avec l’obsession de Don Corleone pour protéger son fils d’un assassinat.

7. Toujours tenir sa parole

Tenir sa parole est une valeur importante de l’univers de la mafia. Du moins au cinéma. L’engagement de Don Corleone n’est jamais mis en doute, quand il donne sa parole tout le monde sait qu’on peut compter dessus.

8. Anticiper les conséquences de ses actes

En bon stratège, le parrain réfléchit toujours sur un mode action / réaction. Avant de prendre une décision, il évalue toutes les conséquences possibles selon la « dynamique des systèmes ».

9. Donner d’une main, reprendre de l’autre

Le Parrain fonctionne littéralement au « quiproquo » qui signifie « une chose à la place d’une autre ». Quand il accorde une faveur, il attend un retour d’ascenseur.  « Never do something for nothing."

10. Etre un as du knowledge management

« Le savoir, c’est le pouvoir ». Pendant les réunions avec ses conseillers, on prend des notes et assigne des actions à chacun de ses hommes. Chacun sait ce qu'il a à faire et aucune information n'échappe au "cerveau".

Enfin, comme le rappelle l’article original, dans le film c’est la peur et la violence qui inspirent le respect du chef. Ce ne sont pas des méthodes adaptées au monde de l’entreprise, mais pour se faire respecter certaines des leçons énoncées ci-dessus pourront peut-être vous inspirer…

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché