3 questions à Fabien Bechtel, nouveau Président directeur général du groupe Hervé Mariage

par Cadreo




Fabien Bechtel, nouvellement nommé à la présidence du groupe Hervé Mariage, évoque ses nouvelles fonctions et son parcours pour cadreo.

Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots quelles sont vos nouvelles missions ?

J'ai repris cette société avec ma conjointe, Aurélie Cherell, créatrice de mode et de robes de mariée, et qui a développé sa propre marque depuis 20 ans.
Nous souhaitons poursuivre la belle histoire d'Hervé Mariage, qui existe depuis plus de 50 ans.
Le 26 juin 1944, l'arrière grand-mère de notre prédécesseur s'était lancée dans la création textile en découpant six chemises dans les drapeaux de la Libération de Paris, récupérés dans la rue. Elle les a vendues en un clin d’œil et s'est donc mise à créer des modèles différents, puis sont venues les robes de mariées... C'est à nous de perpétuer maintenant cette aventure.

Notre rôle est de définir et de mettre en œuvre la stratégie pour les années à venir : un nouvel essor dans la création et le stylisme, une production de qualité, une communication améliorée, et un réseau de distribution élargi tant en France qu'à l'étranger.
Nous avons un haut niveau d'exigence sur la qualité de nos produits, et nous travaillons beaucoup à faire mieux connaitre notre savoir-faire aux travers d'actions de communication variées.

Vous découvrez un nouveau secteur en intégrant ce groupe, spécialisé dans la confection et la distribution de robes de mariée, de soirée : quels sont les principaux enjeux de ce marché ?

Ce marché, comme tous les autres, est soumis aux règles de la concurrence et de la mondialisation. Seuls subsisteront ceux qui sauront allier créativité et qualité, tout en maintenant des prix de marché accessibles.

Au vu de votre parcours riche en expériences professionnelles variées, quel regard portez-vous sur l’évolution de votre métier et de vos compétences ?

J'ai mené de très diverses expériences professionnelles, mais ai finalement toujours été un entrepreneur. Même lorsque j'ai été salarié, je menais ma barque et dirigeais mes équipes comme un chef d'entreprise. Au bout du compte, et au-delà des compétences habituellement nécessaires (stratégie, gestion, business, production, finance), ce qui reste avant tout comme essentiel, c'est l'humain. Rien n'est possible sans cela.

  • Retrouvez le parcours de Fabien Bechtel dans notre rubrique Nominations

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché