3 questions à Sébastien Lucot, nouveau Directeur général d’Uriage

par Cadreo




Fort de ses expériences auprès de plusieurs grandes marques dermatologiques, Sébastien Lucot est devenu récemment Directeur général d'Uriage. Il nous présente les contours de son nouveau poste et nous fait part de sa vision du secteur de la cosmétique et de la dermatologie.

  • ITW32_lucot_integraleQuelles sont vos principales missions à la direction d’un laboratoire comme Uriage ?

Ma mission est le développement des ventes de la société Uriage de façon saine et pérenne dans le monde, c’est-à-dire en respectant le business model de la marque, en améliorant ses ratios financiers, en développant l’emploi et en créant de la valeur pour les actionnaires (groupe cosmétique leader Puig). Concrètement, cela veut dire déterminer les stratégies produits, ventes et marketing de la marque Uriage (produits de dermo-cosmétiques vendus en pharmacie), écrire le business plan à 3 ans, le mettre à jour régulièrement et bien entendu le réaliser. Ainsi, la marque est présente avec ses équipes en propre sur son marché domestique qu’est la France ainsi que dans 5 pays filiales d’Europe de l’Ouest. Elle est également présente dans une soixantaine de pays dans le monde sur tous les continents au travers de partenariats avec des distributeurs, exclusifs pour la plupart. Ceux-ci permettront l’installation progressive de filiales additionnelles qui elles-mêmes permettront l’accélération du développement de la marque et de la société.

  • Au vu de votre parcours professionnel et des postes à responsabilité que vous avez déjà occupés dans le secteur, qu’est-ce qui vous a motivé à accepter ces nouvelles fonctions ?

Ce qui m’a incité à investir le poste de Directeur général d’Uriage, c’est notamment la force de la marque Uriage, son potentiel et la qualité de ses produits.

La marque Uriage est non seulement une des principales marques de dermo-cosmétique, c’est aussi une de celles ayant le plus de potentiel de développement, surtout depuis son acquisition par le Groupe Puig en 2011. Par ailleurs, tous les produits de la marque sont développées par notre propre laboratoire de R&D et contiennent de l’eau thermale d’Uriage. La société Laboratoires Dermatologiques d’Uriage est en effet propriétaire du centre de cure thermale d’Uriage (département 38 au pied des Alpes), reconnu d’intérêt public depuis la fin du 19ème siècle et qui accueille près de 5.000 curistes par an. L’eau thermale d’Uriage a une composition particulière qui en fait une eau aux propriétés très proches de celles des liquides physiologiques qui lui donne ainsi des propriétés cicatrisantes et hydratantes démontrées par de nombreuses études dermatologiques. La marque est d’ailleurs présentée aux dermatologues et au pédiatres par notre réseau de visiteurs médicaux et est promue en pharmacie et parapharmacie par notre double-réseau de commerciaux et de formatrices.

  • Depuis plus de 10 ans que vous exercez dans le secteur de la cosmétique et de la dermatologie, quel regard portez-vous sur l’évolution et l’actualité de ce secteur d’activité ?

Au fil des ans, nous avons constaté une série d’acquisition des marques indépendantes par des grands groupes. Nous avons également relevé une plus grande présence marketing des marques dans les points de vente voire même de plus en plus dans les médias grands publics. Cela a conduit à élever le ticket d’entrée dans le secteur qui le rend moins accessible et a également conduit l’ensemble des acteurs à devenir de plus en plus professionnels. Il reste néanmoins de vraies opportunités de croissance et de carrière dans ce secteur toujours aussi excitant, voire même de plus en plus, du fait de son caractère de plus en plus exigeant.

Retrouvez :

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché