5 erreurs de management tirées de Star Wars

par Cadreo




Quand le management passe du côté obscur, les erreurs sont légion. La preuve avec la saga Star Wars dont le magazine Forbes a tiré 5 leçons de leadership.

Galactic-Empire-Leadership-MistakesDark Vador n’est sûrement pas un modèle de manager. Le chef de l’Empire galactique non plus. L’exécutif du côté obscur accumule les erreurs de management qui va conduire l’Empire à sa perte. C’est en tout cas l’analyse que le magazine Forbes fait de la saga Star Wars, dont le septième épisode, « The force Awakens », pointe bientôt le bout de son sabre laser. Tirer des leçons de management de l’univers créé par Georges Lucas, il fallait y penser.

 Erreur numéro 1 : concentrer le pouvoir de décision

La première erreur commise par l’Empereur c’est de concentrer le pouvoir entre ses mains et celles de son apprenti, Dark Vador. Ne pas savoir déléguer est une erreur classique de management, Forbes conseille plutôt de distribuer les responsabilités à des collaborateurs-clés et de prévoir aussi des plans de succession pour anticiper les recrutements. Le management top-down n’a plus sa place, même dans l’espace !

Erreur numéro 2 : manager par la peur

Au fil des épisodes de Star Wars, Dark Vador inspire le respect par la peur en empêchant ses collaborateurs de participer au projet de l’Empire et en les éliminant à la moindre erreur. En tant que top-manager il aurait dû les encourager à performer en étant un manager exemplaire.

Erreur numéro 3 : tolérance zéro pour l’échec

Dans l’Empire galactique, la moindre erreur se paie cash. Manager ne se résume pas à donner des ordres ou à sanctionner. Punir sévèrement les collaborateurs ne les encourage pas à progresser, à prendre des initiatives ou à apprendre de leurs fautes. Au contraire, donner un feedback constructif renforce l’engagement du personnel.

Erreur numéro 4 : avoir un seul objectif obsessionnel

L’Empereur Palpatine est obsédé par un double objectif : écraser l’alliance rebelle et convertir Luke Skywalker au côté obscur. Il en oublie d’autres buts et les voies alternatives pour les atteindre. Le magazine Forbes recommande d’être agile et de s’adapter aux circonstances plutôt, que de rester dans une vision obsessionnelle.

Erreur numéro 5 : ne pas apprendre de ses erreurs

Les plans de l’Empereur ne sont pas parfaits. Les erreurs sont inévitables et ce n’est pas forcément grave. A condition d’en tirer des leçons pour ne pas commettre deux fois la même bourde. C’est pourtant ce que l’Empereur décide en faisant construire une deuxième Etoile noire. Un mauvais choix fatal et impardonnable pour un dirigeant aussi expérimenté.

En conclusion, Forbes affirme qu’en construisant une culture d’entreprise « fondée sur la dépendance et la peur », l’Empereur a jeté les bases de sa propre destruction. Maintenant vous savez ce qu’il faut éviter si vous ne voulez pas sombrer dans le côté obscur du leadership. Que la force du management soit avec vous !

A lire aussi :

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché