Rejoignez Cadreo Executive

6 conseils pour mener à bien un entretien annuel d’évaluation

par Cadreo




Comment réellement tirer bénéfice de l'entretien annuel ? Quelle attitude adopter avec ses collaborateurs ? Quels sont les points à nécessairement aborder et ceux à éviter ? 6 conseils pour profiter au maximum de ce rendez-vous avec les membres de votre équipe.

GabsInutile, stressant pour les collaborateurs, inadapté aux mutations de l'entreprise... L'entretien annuel d'évaluation (EA) n'a plus bonne presse. En 2015, c'est le cabinet Deloitte qui tire sur l'ambulance dans une tribune publiée dans la prestigieuse revue Harvard Business Review. Marcus Buckingham y écrit que cet exercice imposé ne permet plus de mesurer la performance des salariés.

En étant plus mesuré, il semble surtout que ce rendez-vous imposé, le plus souvent en fin d'année, a un côté cérémonial daté et guère adapté aux attentes des jeunes générations en entreprise. Si 80% des cadres y sont attachés, les collaborateurs sont d'ailleurs davantage sceptiques, selon un sondage réalisé par Talentsoft. Pour ces derniers, la valeur de leur contribution n’est pas reconnue lors de l'EA. Pire : 80% des salariés voient cet entretien comme un moment stressant qui aboutirait dans 30% des cas à une baisse de productivité et de motivation. Comment éviter un tel écueil ? En supprimant tout simplement l'EA ? Pas sûr que les collaborateurs apprécieraient au final de ne plus avoir ce moment en tête à tête privilégié. Et s'il suffisait de "réenchanter" l'entretien annuel... ?

> Entretien annuel : ce qu’en attendent patrons et salariés

1) Parler avec ses équipes, toute l'année...

Premier conseil, peut-être bateau pour certains mais indispensables à rappeler à d'autres managers : vos collaborateurs ont besoin d'un feed-back régulier tout au long de l'année. Si vous ne débriefez pas régulièrement des points forts, des axes d'amélioration que vous laissez des zones d'ombre, l'entretien annuel sera contre-productif. C'est prendre le risque de ne vous focaliser que sur les dernières semaines de travail et donc de passer complètement à côté de l'année de votre collaborateur. Cela vous évitera aussi de recevoir une éventuelle flopée de critiques que vous n'auriez pas anticipé...

2) Bien préparer ce rendez-vous

Si vous prenez ce rendez-vous à la légère, dites-vous que les salariés ont souvent l'impression, eux, qu'ils vont passer sur le grill. Une bonne raison d'être consciencieux donc. Avant de partir bille en tête, il faut ainsi avoir préparé l'entretien. Cela implique de relire les évaluations de l'année dernière, de vérifier que les points d'amélioration ont bien été pris en compte. Lors de l'EA, vous devez aussi montrer que vous êtes ouvert à la discussion et totalement concentré sur ce que vous raconte votre interlocuteur. N'hésitez pas non plus à parler avec le personnel des ressources humaines pour comprendre ce qui est attendu de l'entretien annuel.

3) Ne pas monopoliser la parole

Le salarié doit pouvoir prendre la parole durant l'EA. Il faut l'inciter à faire son bilan, le laisser souligner les difficultés éventuellement rencontrées, ce qu'il a mis en place pour les dépasser ou encore ce qu'il aurait aimé que vous fassiez pour mieux l'accompagner par exemple. Mais cet entretien doit aussi permettre au salarié de mettre en avant ses réussites, des choses accomplies auxquelles il est fier d'avoir participé... Le but étant de le motiver à poursuivre dans cette voie. Il faut aussi l'interroger sur son rapport à l'entreprise, à ses collègues, à sa carrière. Si un malaise existe, il faut oser mettre les pieds dans le plat. Et recadrer si nécessaire.

4) Fixer de nouveaux objectifs

L'entretien annuel sert aussi à préparer l'année à venir. Le manager doit chercher à faire monter en compétences son collaborateur s'il estime que son potentiel n'est pas totalement exploité. Il faut inciter le salarié à expliquer ce qu'il aimerait faire et comment il pense mettre en application ses idées. Si besoin, montrez lui des pistes pour aller au bout de ses envies. C'est une excellente façon de montrer que votre collaborateur compte et qu'il a encore des choses à apporter à l'entreprise. Une note positive et un gage de confiance.

5) Ne pas parler salaire

Pour de nombreux salariés, l'EA est le moment où demander une augmentation de salaire. Ce n'est pourtant pas le meilleur moment pour le faire. L'entretien ne doit pas être un moment de confrontation mais au contraire un échange constructif. La question du salaire risque au contraire de polluer cet échange. N'hésitez donc pas à organiser un autre rendez-vous consacré uniquement à la rémunération de vos collaborateurs.

6) Faire le suivi

L'entretien passé, il est utile de prendre le temps d'en faire un bilan écrit. Le manager comme le collaborateur doivent pouvoir annoter leurs remarques et valider d'un commun accord le contenu. Ce document servira au prochain entretien annuel et c'est aussi un outil très utile pour l'employeur. L'occasion pour ce dernier d'avoir des remontées du "terrain" et de comprendre un peu mieux le fonctionnement de l'entreprise.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché