6 conseils pour éviter que votre équipe fasse un burnout

par Cadreo




Vous avez peut-être déjà du mal à gérer votre propre stress. Pourtant, en tant que manager, il est essentiel que vous sachiez reconnaître les membres de votre équipe en état de burnout ou encore de désengagement...

Burnout_opt (4)Stress, anxiété, burnout... Des mots qui malheureusement définissent de plus en plus le monde du travail. Et plus les managers sont pressés par leur hiérarchie, plus ils peuvent répercuter ce poids sur leur équipe. Une façon d'agir contre-productive qui a toutes les chances de mener les employés à un désengagement progressif de leur tâche et à terme à les conduire à un burnout. Voici quelques techniques pour éviter d'en arriver là, explique la revue HBR.

Encourager le bien-être

Selon une étude réalisée par le groupe Regus auprès de 22 000 professionnels de 100 pays, 53% d'entre eux estiment que le stress a augmenté au cours des 5 dernières années. Si le stress est contagieux, l'inverse est aussi vrai : lorsqu'un membre d'une équipe expérimente le bien-être, ces effets positifs se diffusent également au reste de l'équipe. Selon une étude, 20% de ceux estimant être en situation de bien-être déclarent que leurs collègues le sont aussi six mois plus tard. Pourquoi s'en priver ? Facilitez les moments de détente de vos équipes, encouragez-les à pratiquer une activité, trouvez des outils de développement personnel, dans la mesure du possible permettez leur d'avoir un emploi du temps flexible.

Favoriser la déconnexion en dehors du travail

De nombreux employés ramènent du travail avec eux le soir et le week-end. C'est plus souvent les managers qui poursuivent leur mission le soir. Dans tous les cas, ne pas déconnecter n'est pas toujours synonyme de productivité et encore moins de plaisir au travail. S'il faut parfois faire face à des périodes de rush, tout comme les athlètes, les membres de votre équipe auront besoin de se reposer. Quand les périodes sont propices montrez-leur qu'ils peuvent souffler. Et évitez de leur envoyer des mails le soir et le week-end !

Développer la "pleine conscience"

Les recherches en neuroscience ont montré que s'entraîner à la pratique de la pleine conscience entraîne le cerveau à être plus résilient et productif. Des applications existent pour apprendre à faire le vide, réfléchir et méditer. Au risque de passer pour un illuminé, signalez juste que le fait de faire le vide et prendre le temps de penser aide à se concentrer et donc mieux travailler.

Privilégier les monotâches

Au risque de choquer : le multitasking rend con ! Vous pouvez bien entendu faire plusieurs tâches en même temps mais aucune ne sera correctement réalisée. Et en plus votre cerveau s'habitue à être en permanence sollicité sur de courtes actions, donc incapable de se concentrer dans la durée. Pire : le multitasking doublerait le nombre le temps moyen pour accomplir une tâche ainsi que le nombre d'erreurs. Pour le bien-être de votre équipe, priorisez les missions, encouragez vos membres à s'atteler à une tâche après l'autre.

Apprendre à connaître les pics de productivité

Au travail, il faut faire des pauses ! Encourages vos équipes à se reposer donc. De toute façon le cerveau n'est pas capable de travailler des heures durant sans commettre d'erreurs. En moyenne, considérez qu'après 90 minutes de travail, il faut prendre une pause de 10 minutes. Plutôt que de compter combien de temps les employés passent au bureau, demandez-vous comment faire en sorte qu'ils travaillent vraiment quand ils sont derrière leur ordinateur.

Faire preuve d'empathie et de compassion

Cela ne coûte rien et ça fait du bien. A vous intéresser aux membres de votre équipe et à comprendre leurs éventuels problèmes vous êtes certain d'accroître leur performance et leur engagement. Les retours sur leur travail, les critiques constructives, le fait de comprendre ce qui les motive sont autant de comportements qui boosteront la productivité des employés. A méditer...

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché