72% des cadres et dirigeants favorables au télétravail

par Cadreo




Selon une enquête internationale, 72% des managers seraient favorables à la mise en place du télétravail, à condition qu’il soit bien encadré.

Cadre-teletravailPour gagner en flexibilité mais aussi fidéliser ses meilleurs talents, il existe une solution facile à mettre en place : le télétravail. Si les résistances des managers étaient fortes à ce sujet ces dernières années, la tendance semble s’inverser. Regus a interrogé 44000 cadres et dirigeants d’entreprise dans 110 pays pour connaître leur point de vue sur le télétravail, il en ressort qu’une grande majorité y est favorable. 72% approuvent le travail à distance notamment en raison des économies qu’il représente pour les salariés.

Limiter les frais de déplacement et la pollution

« Travailler à son domicile, près de chez soi ou de ses clients permet de limiter les frais de déplacement, ce qui n’est pas négligeable pour le pouvoir d’achat des salariés. Au cours des cinq dernières années, le coût des allers et retours quotidiens pour se rendre au travail a pratiquement doublé et atteint désormais 5% du salaire mensuel des travailleurs » affirme l’étude de Regus.

Du temps de transport économisé qui permet aux salariés de partager plus de moments avec leur famille et de mieux concilier vie pro et vie perso. L’impact positif sur l’environnement est aussi selon les cadres interrogés, non négligeable. 

Les managers veulent garder le contrôle

Mais les managers veulent tout de même garder un certain contrôle sur les télétravailleurs et encadrer la pratique. 75% des cadres et dirigeants estiment ainsi qu’une formation est nécessaire et que des échanges réguliers doivent être maintenus. 87% des managers pensent même que « des systèmes informatiques spécifiques devraient être mis en place pour surveiller et mesurer la productivité des travailleurs à distance ».

En France, les employeurs ignorent leurs obligations

En France les entreprises sont toujours un peu à la traîne et ont tendance à freiner, malgré le lancement récent par le gouvernement d’un plan de développement du télétravail et d'un cadre juridique plus précis depuis 2012. Même les sociétés qui franchissent le pas oublient certains détails comme des assurances spécifiques, le respect de normes précises ou leur participation à l’équipement nécessaire au télétravail. 66% des télétravailleurs français affirment en effet que leur employeur n’a pas participé aux frais d’équipements pour leur bureau à domicile.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché