14 mots pour tout connaître du statut cadre

par Cadreo




Retraite complémentaire, burn-out, carrière, RTT, clause de non-concurrence... Voici 14 entrées pour tout comprendre au statut bien particulier du cadre.

MotsducadreAgirc 

L'Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc) est une fédération d’institutions de retraite complémentaire. Créée en 1947, elle est à but non lucratif  et est gérée par les représentants des employeurs et des cadres. On l'appelle plus communément le régime de retraite complémentaire des cadres. Comme l'Arcco pour les non-cadres, l'Agirc est déficitaire. Afin de sauver le régime de retraite complémentaire, un système de bonus-malus a récemment été approuvé afin d'inciter les salariés à travailler plus longtemps.

> Et si le statut cadre disparaissait...

Apec

L'association pour l'emploi des cadres (Apec)  est une association de loi 1901, financée par les cotisations des cadres et des entreprises. Elle a un rôle d'accompagnement des cadres et d'aide à l'insertion des jeunes diplômés. Régulièrement l'Apec publie ses chiffres sur l'évolution du marché de l'emploi des cadres. Dans sa dernière note sur l'évolution du chômage des cadres, l'association confirmait une nette reprise des embauches en 2016.

Burn-out 

C'est un mot malheureusement à la mode. Ce syndrome d'épuisement professionnel touche tellement de monde que le sénateur PS Benoit Hamon a même souhaité le faire encadrer par la loi. Peine perdue. Aujourd'hui il est toutefois possible de le faire reconnaître comme maladie professionnelle mais à des conditions très restrictives. En 2014,  une étude réalisée par le cabinet Technologia estimait à plus de 3 millions le nombre d'actifs confrontés à un risque élevé de burn-out. Les cadres de proximité, ceux qui encadrent et sont "coincés" entre les employés et leur hiérarchie, seraient plus particulièrement concernés.

> Test : êtes-vous proche du burnout ?

Carrière 

Comment les cadres conçoivent leur carrière ? D’un poste à l’autre, au gré des opportunités professionnelles, sans jamais se retourner, estiment les entreprises. Une vision pourtant à l'inverse des envies des cadres, selon une étude de la NEOMA Business School. Pour les cadres, au contraire, le court-terme est une stratégie par défaut. Et ils ont raison ! Selon une précédente étude de l'universitaire Jean Pralong, les cadres qui ont le plus tendance à bouger sont ceux dont la carrière est la moins ascensionnelle.  En effet, ils sont perçus comme instables et ont moins de chances d'évoluer au gré des opportunités dans l'entreprise. 

> Les cadres, des mercenaires butinant d’entreprise en entreprise ?

Clause de non-concurrence

Signée par une majorité de cadres, la clause de non-concurrence a été prévue pour limiter les risques de voir un salarié aller à l'encontre de son ancien employeur. Si elle peut limiter les employés dans leur recherche d'emploi, la clause de non-concurrence doit néanmoins donner lieu à une compensation financière de la part de l'entreprise et être "proportionnée". Par exemple, un salarié qui gagnait 2 000 euros nets mensuels pourrait se voir rétribuer 400 euros mensuels par son ancien employeur.  Elle est de toute façon limitée dans le temps et dans l'espace.

> Clause de non-concurrence : quelles sont ses conditions et peut-on la négocier ?

Cadre dirigeant

Le statut de cadre dirigeant est  le niveau le plus élevé parmi les neuf types de cadres qui existent en France. Selon l’article L3111-2 du code du travail sont considérés comme ayant la qualité de cadre dirigeant les cadres auxquels sont confiées des responsabilités dont l'importance implique une grande indépendance dans l'organisation de leur emploi du temps, qui sont habilités à prendre des décisions de façon largement autonome et qui perçoivent une rémunération se situant dans les niveaux les plus élevés des systèmes de rémunération pratiqués dans leur entreprise ou établissement ». Trois conditions sont nécessaires pour être cadre dirigeant :

  • Avoir une autonomie dans l’organisation de son temps de travail
  • Pouvoir prendre des décisions de manière autonome
  • Avoir une rémunération parmi les plus hautes de l’entreprise

> Cadre dirigeant : un statut à part

Entretien annuel d'évaluation 

C'est une des missions de management : évaluer chaque année le travail des salariés sous les ordres du cadre. L’entretien annuel d’évaluation permet notamment d’aborder les éventuels besoins en formation et l'évolution au sein de l'entreprise.  

> Entretien annuel : ce qu’en attendent patrons et salariés

13% des salariés (soit 1,5 million de personnes en France) sont concernés par le forfait-jour. Il annualise le temps de travail pour ne pas entrer dans le cadre du temps de travail hebdomadaire (qui est légalement de 35 heures en France). Le forfait jour détermine uniquement le temps de repos légal, soit 11 heures par jour et 35 heures consécutives hebdomadaires. Le salarié peut donc travailler jusqu’à 78 heures par semaine alors que le code du travail et les recommandations européennes ne prévoient que 48 heures par semaine au maximum. Son principe ? Permettre au salarié de gérer son temps de travail comme il l'entend... C'est aussi une façon pour les entreprises de ne pas avoir à payer les heures supplémentaires.

> Le forfait jours pour les cadres : comment ça marche ?

Indemnités de licenciement 

Si tout salarié a droit à des indemnités de licenciement, les conventions collectives prévoient souvent des indemnités plus avantageuses pour les cadres. En vertu de l'article 1382 du Code civil, une transaction supplémentaire peut également être négociée entre le candidat et l'employeur. On estime alors qu'il y a réparation d'un préjudice. Son montant peut s'élever à l'équivalent de plusieurs mois de salaire brut.

Lean management

Le lean management ou "management dégraissé" doit permettre d'optimiser l'organisation et la production en éliminant tous gaspillages. Ce nom donné par des chercheurs américains du Massachusetts Institute of Technology (MIT) correspond plus ou moins au modèle japonais du Toyotisme. Souvent décrié, ce système de management aurait des conséquences néfastes sur les conditions de travail. Pour d'autres, au contraire, il serait particulièrement vertueux en améliorant à la fois les conditions de travail des salariés et leur productivité...

Management 

Management : "ensemble des techniques de direction, d'organisation et de gestion de l'entreprise", selon Larousse. Le management diffère selon la culture du pays. Pyramidale, horizontale, autoritaire ou démocratique... il existerait jusqu'à 24 styles de management dans le monde, selon le linguiste britannique Richard D. Lewis qui a classé les différences de culture du leadership en fonction des pays. 

> Les 24 styles de management dans le monde

Préavis 

Les salariés bénéficient d'un délai de préavis entre la notification du licenciement ou la fin de leur contrat de travail, dont la durée dépend de l'ancienneté dans l'entreprise. En général, il est d'un mois pour une ancienneté variant de six mois à deux ans, et de deux mois pour une ancienneté de deux ans et plus. Pour les cadres, ce préavis est souvent supérieur : trois mois. Durant ce préavis, il est prévu que les salariés bénéficient de deux heures par jour pour rechercher un emploi sur leur lieu de travail.

Rupture conventionnelle

La rupture conventionnelle (RC) a changé la face du monde du travail. Depuis son entrée en vigueur en 2008, des milliers de RC sont signées chaque année entre les salariés et les entreprises. Son succès pesant sur les comptes de l'assurance chômage, son attribution et son mode de calcul a été revu en 2014. Depuis, les cadres bénéficiant d'indemnités extra-légales subissent un délai de carence pouvant aller jusqu'à 180 jours, avant de percevoir le chômage.

> Cadres : tout connaître de la rupture conventionnelle

RTT

En 2016, les cadres bénéficient de 10 RTT par an.  Ce nombre, qui ne doit rien au hasard,  est calculé en fonction des données suivantes :

  • 366 jours dans l'année ;
  • 105 samedis et dimanches ;
  • 25 jours ouvrés de congés payés ;
  • 8 jours fériés ne tombant pas un samedi ou un dimanche ;
  • 218 jours de travail.

366 – 105 – 25 – 8 – 216 soit 10 jours de RTT cadre.

> L’abécédaire des mots des RH

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché