Assurance-chômage : les cadres grands gagnants des nouvelles règles

par Cadreo




La convention d'assurance chômage, entrée en vigueur mercredi pour trois ans, réduit notamment le délai de carence des cadres à l'indemnisation chômage.

Recherche emploiInciter les demandeurs d'emploi à reprendre rapidement un emploi et désendetter l'assurance-chômage pour en garantir la pérennité. C'est, en substance, l'objectif des nouvelles règles de la convention de l'assurance-chômage 2017, signées sous François Hollande, et adoptées mercredi 1er novembre.

Alors que change la nouvelle convention de l'assurance-chômage ?

> 7 données sur le chômage des cadres

Ce qui change pour les cadres ? 

Annoncés comme les gagnants des nouvelles règles de l'Unédic, les cadres voient déjà leur délai de carence à l'indemnisation chômage s'écourter. Cette période correspond au moment entre la rupture de contrat et le premier versement de l’allocation chômage. Il recule de 180 à 150 jours maximum. Cela concerne les salariés dont les indemnités "supralégales" sont supérieures à 13 500 euros. Si la fin du contrat a éété provoquée par un licenciement économique, le délai ne pourra pas dépasser les 75 jours.

> Cadres : tout connaître de la rupture conventionnelle

Les créateurs d'entreprise moins incités à... entreprendre

Quant aux demandeurs d'emploi souhaitant créer leur entreprise, ils seront désormais concernés par le "différé d'indemnisation". Ainsi, s'ils ont touché de fortes indemnités de fin de contrat, ils devront attendre avant de pouvoir percevoir l'Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprise (Accre). Cette aide financière est versée en deux fois aux chômeurs créateurs, dont le montant s'élève à 45 % de leur reliquat d'allocations.

Ce qui change pour les seniors ?

Pour les seniors de 50 à 55 ans, tous ne bénéficieront plus d’un droit de trois ans d’indemnisation. Quant aux demandeurs d’emploi âgés de moins de 53 ans, ils n’auront plus droit qu’à deux ans d’indemnisation au lieu de trois.

Les chômeurs entre 53 et 54 ans pourront voir leurs allocations couvertes pendant 30 mois à condition qu'ils suivent une formation. Ils se verront alors créditer de 500 heures de formation sur leur Compte personnel de formation (CPF). Pour les 55 ans et plus, la durée maximale d’indemnisation reste fixée à 36 mois maximum. Selon la chaîne Public Sénat, ces changements suivent les recommandations du Conseil d'analyse économique, selon lequel : "la générosité de l’indemnisation chômage devrait décroître et non croître avec l’âge, car les jeunes disposent d’une épargne moindre, ce qui non seulement diminue leur capacité à maintenir leur consommation lorsque leur revenu chute, mais les incite aussi à chercher un emploi plus activement lorsqu’ils sont au chômage".

> A partir de quand devient-on un cadre "senior" ?

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par email

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché