BlackBerry joue sa dernière carte en sortant son passport

par Cadreo




Pendant des années, le BlackBerry a été le téléphone symbole des dirigeants et cadres sup. Mais c'était avant la déferlante des smartphones Apple et Android. En sortant, son "Passport" le fabricant canadien joue sa dernière carte.

Blackberry-Passport

"Passport", c'est le nom du nouveau modèle de BlackBerry commercialisé à partir du 24 septembre prochain. On avait presque oublié ce téléphone, symbole et signe extérieur du pouvoir au début des années 2000. Emblème du cadre sup, le portable et son célèbre clavier réel ont été dépassés par la mode des smartphones, iPhone en tête. A tel point qu'à une période, certains possesseurs n'osaient même plus sortir leur BB de leur poche. Ils avaient honte de leur BlackBerry.

Carrément orienté business

Pour son fabricant, Research in Motion (RIM), la sortie du modèle Passport ressemble un peu à un pari de la dernière chance. Il cible clairement la même clientèle de cadres, en particulier les PDG et dirigeants, et mise sur un format différent des autres smartphones : un carré calqué sur la taille des passeports. Une norme internationale qui a de grandes chances de passer dans toutes les poches. Le calcul n'est pas pour autant gagné. Pour reconquérir le marché des entreprises, BlackBerry appuie sur ses différences : le clavier physique, la sécurité, et une image clairement "business" un peu moins fun que la concurrence. Certaines de ces qualités sont aussi aujourd'hui les principaux défauts de "la Mûre", y compris auprès d'une clientèle professionnelle séduite par l'outil quotidien qu'est devenu le smartphone.

Pour réinvestir les poches des cadres sup, il faudra sûrement plus qu'un écran de 4,5 pouces et ce design un peu "atypique". Malgré son image statutaire et son ambition clairement haut de gamme, BlackBerry va devoir se frotter avec une concurrence de plus en plus bling-bling, en particulier Apple qui a inventé les codes du téléphone intelligent. Avec son smartphone carré, Blackberry semble déjà condamné à un marché de niche, comme Windows, arrivé trop tard sur ce segment.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché