Cadre : comment se faire chasser ?

par Cadreo




Environ 8% des cadres et jusqu’à 20% des dirigeants d’entreprises sont recrutés chaque année sur le « marché caché », selon l’Apec. Si ce marché paraît fermé, il est pourtant possible de se faire remarquer des chasseurs de tête… 4 conseils pour y parvenir.

Chasseur-tete1. Etre identifiable

Réseaux sociaux privés, réseaux sociaux professionnels, réseaux d’anciens élèves, clubs, blogs, discussions en ligne, conférences, articles de presse, congrès, salons professionnels… Tout, ou presque, est bon pour être vu. Le but : qu’en tapant votre nom dans les moteurs de recherche vous soyez facilement identifiable. A condition bien entendu de mettre à jour les informations vous concernant et que celles-ci renvoient les chasseurs de tête vers des contenus pertinents et flatteurs vous concernant.

2. Visible mais discret

Si vous êtes en poste, il est normal de ne pas actualiser son profil LinkedIn en indiquant « A la recherche d’opportunités ». Il faut en revanche mettre à jour votre profil au fur et à mesure de votre carrière. N’hésitez pas à solliciter nos équipes pour voir votre nom apparaître dans la rubrique Nominations lors de changements de poste. Si vous publiez un CV, vous pouvez masquer certaines informations : le nom de l’entreprise où vous êtes en poste bien sûr, votre photo ainsi que votre nom remplacé par l’initiale. De même, vous pouvez créer une adresse mail dédié à votre recherche d’emploi. Ne vous inquiétez pas : les chasseurs de tête arriveront à vous retrouver.

3. Prendre les devants

Si vous désespérez qu’un chasseur de tête vous contacte, pourquoi ne pas le solliciter directement. Idéalement, vous serez coopté par une de vos connaissances qui vous présentera. A défaut, vous pouvez commencer à lister les chasseurs spécialisés dans votre domaine professionnel. Ils ont beau être discrets, eux aussi ont besoin de visibilité. Envoyez-leur votre CV et expliquez votre projet : entreprises, rémunérations et missions souhaitées notamment. N’hésitez pas à solliciter un rendez-vous téléphonique et/ou physique.

4. Développer et entretenir son réseau

Ce réseau dans la « vraie vie » est large. Par exemple, si un chasseur de tête que vous avez sollicité vous propose un poste qui ne vous intéresse pas, renvoyez-lui l’ascenseur en lui envoyant le contact d’une de vos connaissances qui correspond parfaitement à l’offre. Le chasseur de tête se souviendra de vous pour un prochain emploi. De même, n’hésitez pas à parler à votre réseau (professionnel, amical, anciens élèves, etc.) de vos envies de changement. Laissez subtilement entendre que vous êtes prêt pour de nouveaux challenges… C'est une autre solution efficace pour trouver un emploi.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché