Cadres : ne vous en demande-t-on pas trop ?

par Cadreo




Qu'ils soient "hiérarchique", "horizontal" ou "unilatéral", les vieux concepts de management ont mauvaise presse. Il faudrait les mettre aux oubliettes pour mieux gérer ses équipes. Vraiment ?

shutterstock_171785246_optLa presse et les ouvrages spécialisés regorgent de conseils pour faire de vous un manager idéal. Parmi les axes de leadership les plus sollicités et les plus en vogue, on retrouve la relation de confiance, l’éthique et la morale, l’approche collaborative et non plus directive, le management « agile » avec une autonomie des collaborateurs, etc. Le dénominateur commun de ces qualités ? Elles seraient les clefs d'un parfait leadership. Mais comment s'y retrouver parmi toutes ces recommandations ?

 

A vouloir tout appliquer, on perd pieds

Aujourd'hui, la performance et le succès des missions dépendent en partie de la capacité des cadres à déterminer leurs propos et leurs actions en fonction des émotions de leurs collaborateurs : concept de l'intelligence émotionnelle. Plusieurs études relèvent que les managers « émotionnellement intelligents » obtiendraient des taux exemplaires de productivité auprès de leurs équipes. Or, cet engouement pour le bien-être émotionnel des salariés demande une certaine prédisposition qui n'est pas innée pour tout le monde. Il peut être difficile, voire contre-nature de développer une capacité à évaluer avec précision les ressorts relationnels pour ensuite les transformer et en obtenir des situations positives. Et entre les conseils et la réalité, il y a souvent un fossé... Du moins côté collaborateurs.

Le baromètre de confiance 2016 d’Edelman illustre parfaitement cet écart. Pour les 33 000 personnes interrogées dans le monde, seuls 27% des dirigeants sont considérés comme défenseurs de la transparence et de l’ouverture d’esprit. Est-ce à dire que les efforts des managers passent inaperçus ou que leurs collaborateurs sont toujours insatisfaits ? Peut-être un peu des deux. Mais alors quel(s) style(s) de management adopter pour enfin passer pour un bon manager ? Difficile à dire. Mais si aujourd'hui la remise en question des méthodes managériales de type hiérarchique, horizontal et unilatéral est à l'ordre du jour, il est aussi utile de prendre du recul pour identifier ses besoins réels et définir les attitudes à appliquer en fonction des missions et des collaborateurs. Quitte à ne pas suivre les modes...

styles managements_opt

Management : les 4 styles de leadership

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché