Les cadres expérimentés ne sont pas très mobiles

par Cadreo




Selon une enquête de l’Apec, les cabinets de recrutement déplorent le manque de mobilité géographique chez les cadres expérimentés.

Hors de Paris ou des grandes métropoles, point de salut

Mobilite-cadresLe constat est fréquent chez les cabinets de recrutement : faire bouger un cadre expérimenté n’est pas aisé. Les raisons sont multiples et souvent fermement motivées. La conséquence pour les entreprises est très concrète : il est difficile de pourvoir certains postes de cadres, notamment dans des régions jugées moins attractives que les autres.

L’Association pour l’emploi des cadres le rappelle dans son approche territoriale sur les métiers cadres en tension. D’après les témoignages de cabinets de recrutements, la difficulté de recrutement liée à la localisation géographique est plus prégnante dans le secteur industriel. Par exemple, pour « une société qui va recruter pour son siège en Haute-Loire ou à Limoges un cadre avec certains types de responsabilité : c’est difficile de faire bouger ces cadres de la capitale ou des grandes métropoles » avance un cabinet de recrutement.

Peu de mobilité d’une région sur l’autre

Les cadres avec le plus d’expérience, les experts dont les employeurs ont le plus besoin, sont en fait peu mobiles d’une région à l’autre. Selon l’Apec les raisons sont multiples : « Les incertitudes liées au contexte économique, la faible attractivité de la zone d’emploi mais aussi d’autres facteurs propres à l’entreprise (absence d’aides au déménagement, rémunération insuffisante, conditions d’emploi, etc.) expliquent cette frilosité ».

Des salaires pas toujours à la hauteur des responsabilités

La difficulté à vendre un bien immobilier fait aussi partie des raisons avancées par les cabinets de recrutement lorsqu'ils sont confrontés au manque de mobilité des cadres. Autre point de blocage et non des moindres, les niveaux de salaires proposés aux cadres venant de la région parisienne ne sont pas toujours à la hauteur de leurs prétentions.

Les temps de trajets jouent sur l’attractivité des postes

L’environnement de travail joue aussi sur l’attractivité. Même si certaines régions offrent une meilleure qualité de vie que l’Ile-de-France, les cadres hésitent à franchir le pas et à s’enraciner ailleurs. Pour eux mais aussi pour leur conjoint. « Il est difficile de recruter dès qu’on est dans des zones géographiques excentrées des grandes villes» raconte un cabinet de recrutement. « Par exemple, dans la région Midi-Pyrénées (sauf Toulouse) ou les villes de Rodez, Brive et Tarnos : dans ces endroits-là, quel que soit le poste, on va rencontrer des difficultés par rapport à l’attractivité de la région. Cela pose des problèmes pour les possibilités d’embauche du conjoint. » Les temps de trajets sont aussi un élément qui compte dans l’attractivité des postes de cadres à responsabilité, à Paris comme en province. « En région parisienne, les profils ne sont mobiles qu’à seulement 1 ou 2 heures de leur domicile mais ne veulent pas déménager » indique un autre cabinet de recrutement sollicité pour des postes de cadres dans la distribution.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché