"Les cadres font grève en moyenne 0,8 seconde par an"

par Cadreo




Auteur de "Le silence des cadres - enquête sur un malaise", le sociologue Denis Monneuse explique pourquoi les cadres sont rarement dans la rue.

Alors que des manifestations contre la réforme du Code du travail sont prévues en France ce mardi 12 septembre, le sociologue Denis Monneuse, qui a étudié le "malaise des cadres", explique comment ces derniers réagissent en cas d'appel à la mobilisation.

Denis-MonneuseretailleLes cadres sont plus rarement en grève que les autres salariés, comment l'expliquez-vous ? 

En effet, en moyenne selon les statistiques officielles, les cadres font grève 0,8 seconde par an. Cela s'explique par leur culture. Le statut cadre a été créé après la Seconde Guerre mondiale pour les distinguer des ouvriers. Un statut particulier qui les rendait plus proches de la direction, d'une certaine manière, ils avaient moins vocation à faire grève. Aujourd'hui, les choses ont certes évolué mais le taux de grévistes demeure faible et on constate que parmi les cadres en grève, les plus représentés sont issus de la fonction publique.

> Quelle est l'origine du mot cadre ?

Comment les cadres montrent-ils leur mécontentement ? 

Ils le font à leur manière, essentiellement lors des entretiens annuels. Ils font alors part de leurs griefs et en profitent éventuellement pour renégocier leur rémunération. Mais dans le fond, comme l'exprimait Jean-Pierre Chevènement à propos des ministres, "Un cadre, ça ferme sa gueule, ou ça démissionne".

Les cadres n'ont jamais été si nombreux, pourquoi ne se mobilisent-ils pas plus ? 

En 2010, lors de la réforme des retraites, la CFE-CGC avait souhaité mobiliser davantage les cadres. Le syndicat s'est heurté aux cadres qui ne souhaitaient pas entrer dans ce conflit. Et comme je l'expliquais précédemment, les cadres sont moins dans une logique d'affrontement avec leur direction. Éventuellement ils signent des pétitions... Et quand ils descendent dans la rue, c'est plus souvent pour des raisons politiques, ou liées à des questions de société.

Peut-on parler d'individualisme des cadres ? 

Oui si considère que dans leur vie professionnelle, les cadres cherchent des solutions individuelles à leurs problèmes. Leur position hiérarchique les contraint d'une certaine façon mais ils ont également plus de marges de manœuvre pour négocier.

> Enquête sur le nouveau malaise des cadres

 

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché