A partir de quand devient-on un cadre "senior" ?

par Cadreo




Pour les cadres, on parle volontiers de plein-emploi. C'est oublier que la situation des seniors est bien plus fragile. Trop chers, usés, peu adaptables... La vision des cadres seniors n'est pas forcément reluisante. Même si certains employeurs saluent, au contraire, leur maturité, leur patience ou encore leur prise de recul, indique une étude complète de l'Apec sur les seniors en entreprise.

Senior Businesswoman talking with employee45, 50, 55 ans, voire plus ? Étymologiquement, senior signifie "plus âgé", ce qui n'élude pas la difficulté à fixer l'âge à partir duquel on bascule de junior à senior. D'ailleurs, juridiquement, il n'existe aucune définition du terme même si dans le monde de l'entreprise on estime que cela correspond à la deuxième vie professionnelle des salariés.

Pour faire le point sur cette notion, l'Apec a interrogé cadres et employeurs pour connaître leur définition et ainsi comprendre les représentations liées aux seniors...

Un terme tabou ?

"A 45 ans, on n'est pas vieux, on n'est pas en fin de carrière, on a encore beaucoup à faire, et on est en capacité de le faire", déclare à l'Apec un employeur dans la restauration. Professionnellement, un autre patron explique que selon lui, une personne qui change d'emploi à 52 ans, au moment de son entrée dans l'entreprise, n'est pas un senior puisqu'il a tout à apprendre. Pour ce dernier, un senior est donc une personne qui a une même expérience professionnelle de plus de 10 ans.

Les cadres interrogés ont eux aussi du mal à définir le terme senior et, selon l'Apec, les "répondants ont tendance à reculer (cet) âge en fonction de leur propre âge". Ainsi, une cadre de 50 ans déclare ne pas se considérer comme senior car elle a "encore plein de trucs à donner".  Il est vrai que le recul de l'âge à la retraite et les difficultés pour les plus de 50 ans à se maintenir sur le marché du travail ne donne pas forcément envie d'appartenir à cette catégorie. Une crainte exprimée par un cadre de 52 ans dans le secteur du conseil : "J'ai peur du regard que l'entreprise peut avoir sur une personne de 60 ans. C'est peut-être moi qui crée mon propre blocage, c'est plus une intuition que j'ai". Un sentiment malheureusement partagé par de nombreux employeurs interrogés par l'association des cadres.

Parmi les défauts cités : leur faible capacité à s'adapter, leur manque de dynamisme ou encore le fait d'être resté à un seul poste trop longtemps... "Le senior peut être plus ou moins usé par son métier", déclare un employeur quand un autre estime que "quelqu'un qui a une ouverture d'esprit ne restera pas figé dans une même entreprise". Le salaire est un autre problème cité par les cadres. Un homme de 49 ans, salarié dans le commerce de gros, explique que les seniors sont un "peu des dinosaures, et que l'on demande des salaires plus élevés". 

Quels sont les atouts des seniors en entreprise ? 

Une fois passé parmi les seniors, point de salut pour les cadres ? Heureusement, non ! Si l'âge impacte la vision des employeurs, cela peut-être aussi positif. L'expérience et l'expertise sont ainsi fréquemment citées. "On devrait recruter plus souvent des quinquagénaires. C'est à cet âge là qu'on devient efficace, avec l'expérience acquise. A 40 ans, on est toujours surpris ou pris au dépourvu", lance un employeur dans la prestation de services à la santé.

Et si la concurrence est rude avec les plus jeunes, aux prétentions salariales moins élevées, les entreprises misent sur les seniors pour leur stratégie de développement. Conquête de nouveaux marchés, commercialisation de nouveaux produits et implantation d'une nouvelle technologie semblent être des missions plus souvent réservées aux seniors, souligne l'Apec. Les points forts des cadres expérimentés ? Leur carnet d'adresses, le portefeuille clients, leur bonne connaissance du marché, de la concurrence et de la réglementation. Autre point fort recherché par les entreprises : l'art d'encadrer.

Malgré toutes ses qualités, les cadres seniors ne sont pas particulièrement recherchés par les entreprises. Contrairement aux débutants ayant entre 1 et 10 ans d'expérience et qui représentent plus de la moitié des embauches, les cadres seniors ne représentent que 5 % des intentions de recrutement des entreprises.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché