Comment rendre les collaborateurs acteurs du changement ?

par Cadreo




Sans les managers, point de changement ? Ipsos et Veolia se sont intéressés au rôle des cadres dans l'adaptation des entreprises à un environnement toujours plus fluctuant.

ChangementRévolution numérique, crise, organisation en mouvement... Pour survivre, les entreprises doivent plus que jamais s'adapter et se transformer. Mais si les "managers se retrouvent en première ligne, fragilisés par des injonctions contradictoires ("plus vite", "moins cher", "toujours mieux"…)", leur  "place est même contestée, et avec elle l’autorité telle qu’elle a été définie jusqu’à présent dans les organisations", peut-on lire sur le site d’Ipsos. Pourtant, sans les managers la transformation des opérationnels ne suit pas. "Pour les entreprises, il est donc impératif d’aligner en toute cohérence : stratégie, valeurs, modèle organisationnel et ressources, afin d’obtenir l’engagement des managers et de leurs équipes", poursuit Ipsos.

> 6 conseils pour devenir un meilleur manager

Le changement oui, mais comment ?

La réussite des entreprises qui se transforment ne repose pas uniquement sur l'adaptation aux outils numériques - la fameuse digitalisation ! - mais sur l'intelligence commune et notamment les rapports entre les collaborateurs. "Il ne faut pas rester focalisé sur l’outil. Ce qui prime, c’est l’intelligence situationnelle des managers et leur agilité à s’adapter", analyse Antoine Solom d'Ipsos

Lors du débat, les intervenants ont ainsi rappelé certains principes chers désormais aux organisations : talents, plutôt que collaborateurs, autonomie, plutôt que subordination, management horizontal, plutôt que vertical... Prise de risque et droit à l'erreur ont aussi été évoqués. Derrière ces mots à la mode quelles applications ?

> Journée de l'échec : pourquoi le fail management à la côte ?

En 2013, l'entreprise Veolia était accompagnée par Ipsos pour étudier comment impliquer les managers. "Les objectifs étaient de disposer d’un outil de pilotage fiable, de mesurer le niveau d’engagement des managers, d’évaluer les actions menées à leur niveau, et d’identifier les besoins d’accompagnement", explique Olivier Carlat, directeur de la formation et du développement social chez Veolia.

Que retenir du dispositif mis en place ? Plusieurs facteurs, dont le process de co-construction et la transparence des restitutions des résultat. De cela devrait déboucher un outil de développement afin de générer de nouvelles idées ainsi que la possibilité d'animer la communauté des managers. Où l'on voit que le changement ne peut pas être imposé sans concertation...

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché