Non, les collaborateurs ne veulent pas d'un chef cool

par Cadreo




Faire ami-ami avec son équipe n'est pas la meilleure façon de manager. Voici ce qu'attendent les employés de leur boss.

BestBoss_optBrian Scudamore, fondateur et gérant de 02E Brands, revient sur son parcours d'entrepreneur et comment, à ses débuts, il faisait fausse route dans la gestion des hommes. "Je me souviens que je voulais être le pote de tout le monde, le chef cool, et qu'il fallait faire de l'entreprise un lieu de travail fun", écrit-il dans une Tribune pour le site Inc.

Très vite, il s'est rendu compte que cette situation lui interdisait toutes remarques et critiques à ses équipes. "C'était compliqué de dire à mes 'amis' qu'ils n'avançaient plus. Les gens finissaient par parler dans mon dos, ils ne prenaient plus de plaisir dans leur travail. En agissant comme si j'étais leur ami, j'ai échoué à être le leader dont ils avaient besoin", poursuit Brian Scudamore.

Grâce à son expérience, l'entrepreneur livre 4 techniques pour devenir un supérieur bien vu de ses équipes, à défaut d'être un chef "cool". 

1) Établir des frontières dès les premiers jours

Si des collègues peuvent devenir amis au travail, ce qui, d'ailleurs, améliorera la productivité de l'équipe, la même relation entre le manager et ses employés n'aura probablement pas les mêmes effets.

Cela ne signifie pas être distant et froid avec ses équipes mais simplement encourager des interactions et des retours francs et directs sans mélange des genres.

2) Pas de chouchous !

En tant que manager, ce n'est pas votre mission d'aller avec les personnes les plus populaires. Trop proches de certains membres de votre équipe, vous donnerez l'impression d'avoir vos favoris. Même si ce n'est pas votre intention, un tel comportement pourra être interprété ainsi. Cela risque de limiter votre autorité et d'être exclu du reste de l'équipe.

> Comment devenir un manager bienveillant ?

Votre mission : être un leader objectif amenant les membres de votre équipe à ramer dans la même direction. En traitant tout le monde de la même manière, vous apparaissez comme une source fiable sur qui se reposer en cas de conflit.

3) Aider vos collaborateurs à réaliser leurs objectifs pro

Entre autonomie et liberté, il y a un monde. Dans le premier, vous exprimez de la confiance à vos collaborateurs. Dans le second, vous les laissez se débrouiller sans indications claires dans leur travail quotidien. Vous aurez compris que dans le premier monde, les managers qui aident leurs équipes à bien travailler, ont des collaborateurs davantage engagés, productifs et créatifs.

Vous pouvez par exemple organiser une réunion hebdomadaire où les employés présentent l'avancement de leurs projets actuels, ce qui fonctionne et ce qui ne marche pas. Ainsi, vous restez au courant de leur travail et si jamais ils en ont besoin, vous pouvez leur apporter de l'aide.

4) Qu'y-a-il de plus cool qu'être un chef cool ? Etre un chef respecté !

Pour un manager il est bien plus important d'être un modèle respecté et fiable qu'un ami. Quant aux employés, ils préfèrent un chef qui les pousse à en faire davantage, car il pense qu'ils en sont capables, plutôt que de partager toute la journée des gifs avec eux sur slack...

> Le Nerf de la guerre du management

Et surtout, rien ne vous empêche d'être proche de vos collaborateurs à la fin de la journée. Un leader sûr de lui sait quand il peut être relax avec ses équipes et quand il faut resserrer la vis.

Traduit de Inc

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché