Comment devenir un leader et pas un "simple" chef ?

par Cadreo




Leader vs Boss. L'un est charismatique, l'autre autoritaire, l'un fait progresser ses équipes, l'autre sa carrière...

BossvsLeaderVous avez déjà probablement vu ces images comparant les qualités du leader face aux dérives managériales du chef. Nous-mêmes en publions régulièrement sur la page Facebook de Cadreo. Le nombre de partages et de commentaires sont chaque fois impressionnants. Preuve que dans toutes les organisations, il est possible d'améliorer les relations hiérarchiques.

Alors comment passer du statut de chef à l'aura de leader ?  Et si la première règle était de vouloir impacter positivement les membres de son équipes quand les chefs se contentent de "monter l'échelle sans un regard pour les personnes sous elle", commente le magazine Inc. Voici plusieurs pistes à suivre pour s'améliorer dans son travail de manager.

1. Une relation hiérarchique basée sur le partenariat

Les leaders estiment que travailler avec leurs employés doit déboucher sur un véritable partenariat. Ils attendent que chacun fasse son travail en respectant les particularismes de chacun. Mieux : les leaders travaillent à aider leurs employés à progresser, à améliorer leurs points forts, quitte à prendre le risque de les voir partir ailleurs ensuite...

2. Une relation hiérarchique doit être honnête 

Un employé satisfait de son manager est un employé capable de lui parler. Il faut donc être prêt à s'entendre dire certaines vérités, notamment quand votre équipe n'est pas d'accord avec vous. Cette relation d’honnêteté engage par la suite chacun à donner le meilleur de soi. N'ayez donc aucune crainte à ce que les employés abordent des sujets délicats, c'est positif pour eux comme pour vous.

3. Une relation entre êtres humains

Un chef ne s'intéresse qu'au travail réalisé par ses équipes sans se soucier de la manière dont il est réalisé, sans chercher à comprendre quels efforts les missions de ses membres impliquent. Les meilleurs managers s'intéressent au rôle et à la personne qui le joue au quotidien. C'est l'attention portée à chacun qui fait les grands leaders : ils ne veulent pas seulement des résultats, ils veulent aussi faciliter la manière de travailler.

Faire le "grand saut"

Vous êtes d'accord avec les conseils précédent mais vous vous demandez : comment les mettre en pratique alors que je suis submergé de travail et que mon propre chef se moque bien de savoir comment je gère avec mon équipe. Voici d'autres techniques pour vous aider à gérer cette situation.

4. Apprenez à connaître votre équipe 

Qu'est-ce qui est important pour chacun des membres de l'équipe ? L'un aimera que vous lui demandiez comment s'est déroulé son week-end, un autre trouvera au contraire cette question décalée car trop personnelle. Il vous faut trouver une façon de communiquer avec chacun mais aussi avoir d'autres sujets de conversation que le travail.

5. Cherchez les points 

Vos rapports démontrent que tel ou tel employé a des compétences, une appétence pour certains sujets. Mais comment s'en servir pour que cela lui serve dans son travail et lui permette encore de s'améliorer ?  Vous trouverez le moment venu, en attendant dès que vous percevez un talent - caché ou pas - signalez-le aux membres de votre équipe.

6. Montrez l'importance du travail réalisé

Chacun a un rôle à jouer dans l'organisation. Mais quand on est dans l'ombre on peut avoir tendance à l'oublier, à se sentir totalement anonyme et interchangeable. Pour éviter ce type de frustrations, montrez aux membres de votre équipe quel impact positif à son travail pour l'entreprise.

Au final, écrit le magazine Inc, un seul point commun aux leaders et aux chefs : leurs employés partent. La différence, c'est que les équipes des leaders auront été promus ou débauchés alors que celles des chefs en auront eu assez de travailler de travailler pour eux...

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché