Comment les femmes cadres vivent-elles leur carrière ?

par Cadreo




RegionsJob a interrogé des cadres – femmes et hommes confondus – pour connaître leur sentiment sur place des femmes cadres dans l’entreprise. Interrogés sur les salaires ou encore sur la répartition des postes à responsabilités, leurs réponses varient sensiblement. Aveuglement des uns, agacement des autres ? En tout cas, leur perception du monde du travail diverge…

Les femmes cadres se sentent pénalisées professionnellement

Près de 7 femmes cadres sur 10 pensent que leur genre les ont pénalisées professionnellement. Cela se concrétise essentiellement sur le salaire (75%), suivi par le fait de se sentir « moins écoutée » (57%), lors des réunions par exemple, d’obtenir « de plus rares promotions » (51%) ainsi qu’une moindre mobilité professionnelle (19%).

A expérience et fonctions égales, 60% d’entre elles répondent également ne pas percevoir la même rémunération que leurs collègues masculins. De même, 67% des salariées estiment que les postes à responsabilités ne sont pas paritairement distribués dans leur entreprise. Le sentiment d’inégalités est donc très fort chez les femmes cadres.

La grossesse reste un frein pour la carrière

54% des femmes interrogées qui n’ont pas d’enfant appréhendent le jour où elles seront enceintes. Elles anticipent notamment des difficultés à allier leur vie privée et leur vie pro (75%). Elles craignent également d’être ensuite freinées dans leur carrière (69%) et se méfient même de la réaction de leur supérieur et de la direction de leur entreprise (37%).

Un sentiment justifié : parmi les répondantes ayant déjà eu un ou des enfants, 49% d’entre elles ont perçu un changement de regard de la part de leurs collègues, concernant la direction ou leurs responsables dans 89% des cas. Et pour 43% d’entre elles, les rapports avec la direction se sont détériorés.

Plus de la moitié des femmes cadres estiment que leur grossesse a été un frein dans leur carrière. Si 67 % d’entre elles ont retrouvé le même poste et 15% un poste sur un périmètre équivalent au retour du congé maternité, elles sont 18% à estimer avoir connu une régression et une diminution du périmètre de poste.

La vision des hommes cadres en décalage avec la réalité vécue par les femmes

Les cadres masculins ont dans leur grande majorité tendance à sous-estimer les différences qui existent avec les femmes. Ils sont ainsi plus d’un tiers à penser que les salaires sont « tout à fait les mêmes » dans leur entreprise, contre 20% des femmes. De même, 59% des hommes imaginent que les postes à responsabilité sont paritairement distribués. Les femmes répondent l’inverse, à 67 %. Une différence de ressenti qui est très forte.

> Les femmes cadres gagnent 8,5% de moins que les hommes

Le congé paternité met tout le monde d’accord !

En majorité, les femmes vont jusqu’au bout de leur congé maternité (81%) mais quand certaines l’écourtent, elles l’ont fait dans le but « d’assurer leur carrière » (33%). Alors que les hommes peuvent bénéficier, sans contrainte, d’un congé paternité de 11 jours, elles sont massivement favorables (73%) à ce qu’il devienne obligatoire. Un vœu partagé par les hommes : plus de 70% d’entre eux souhaiteraient être obligés de le prendre. Un point, au moins, où tout le monde est d’accord.

> ENQUÊTE - Comment font les femmes cadres pour concilier maternité et carrière ?

Crédit photo : Istock - Morsa Images

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par email

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché