Comment souder votre équipe grâce à l'Euro 2016 ?

par Cadreo




Selon une étude menée par Robert Half, 33% des DRH voient dans cette compétition un moyen d'engager les salariés et même comme un facteur supplémentaire de productivité (20%).

FootballAprès le tennis et Roland-Garros qui a chauffé les esprits, place dans une semaine à un événement autrement fédérateur : l'Euro de foot 2016. Faut-il interdire les salariés de prendre part à la compétition ou au contraire les laisser libres de s'adonner à leur passion ? Dans un sondage pour Robert Half, les DRH ont tranché. Si 63% d'entre eux estiment que certains collaborateurs se feront porter pâles le lendemain d'un match de football, 43% jugent également qu'organiser un événement interne autour du foot, notamment de retransmettre les matchs, permet d'augmenter la motivation des collaborateurs.

En 2014, pour la Coupe du monde, Jérôme Armbruster, PDG de RegionsJob ne s'y était pas trompé. Plutôt que d'interdire aux salariés de suivre la compétition, il avait préféré miser sur leur conscience professionnelle dans ce mail sans ambiguïté : « Bonjour à tous, pour ceux qui aimeraient suivre l’équipe de France lors des matchs de Coupe du Monde qui se déroulent pendant les heures de travail, une télévision sera allumée en salle de pause. Je laisse chacun responsable de rattraper son travail dans sa journée ou celle du lendemain ». Un comportement positif pour les DRH : 33% d'entre eux considèrent que cela accroît l'engagement des salariés, 28% que la fidélité à l'entreprise est augmentée et 20% d'entre eux vont jusqu'à dire que cela profite à la productivité des collaborateurs.

Pronostics, retransmission, compétition interne

Dans les entreprises, il est facile de renforcer l'esprit d'équipe et la convivialité à travers le foot. Certaines entreprises vont miser sur les paris sportifs entre collaborateurs par exemple. Chez le loueur de voitures Sixt, les salariés seront virtuellement  réunis autour de l'application de pronostics Corporico. Celle-ci est payante mais vous pouvez déployer Scorecast, comme Altran en 2014 avec ses 22 000 salariés... Capgemini, groupe de conseil et services informatiques, avait lancé l'époque sa propre plateforme de pronostics destinée à ses 130 000 salariés présents dans plus de 40 pays. Dans les grandes entreprises où le siège se situe dans un pays avec des agences réparties en Europe, l'ambiance est forcément exacerbée.

babyfoot

Pour certaines sociétés, la retransmission des matchs de football est aussi l'occasion d'intégrer de nouveaux collaborateurs et de créer des liens entre les salariés. La retransmission sur écrans géants dans les entreprises donnera envie aux collaborateurs de se réunir et se retrouver dans la salle commune. C'est le cas de l'entreprise LemonWay où, outre les paris avec à la clé un gain de quatre places pour la finale, la cafétéria a été customisé avec l'attirail du supporter : lunettes, drapeaux et maquillage...

L'organisation de tournois de football entre les salariés est un autre levier de cohésion. Rien de plus facile à mettre en oeuvre, à condition qu'il y ait un nombre suffisant de participants. A défaut, pourquoi ne pas installer un baby-foot dans l'entreprise ? Là encore, des compétitions avec des cadeaux à remporter sont d'excellents moyens de dynamiser et souder une équipe.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché