Cadres et dirigeants : gare à la confidentialité dans le TGV !

par Cadreo




Les trajets en train (mais aussi en avion) sont souvent l'occasion de débriefer avec ses collègues d'une réunion passée ou à venir. Mais attention, les murs des wagons ont aussi des oreilles...

enter image description here

Sur un trajet de plusieurs heures, êtes-vous capables de dire combien d'informations stratégiques vous avez dévoilées sans le savoir, simplement en discutant business avec votre compagnon de voyage ? Sans doute beaucoup plus que vous ne pensez.

5 règles à suivre pour ne pas dévoiler d'infos confidentielles

L'atmosphère confinée du train, le temps qu'il vous reste à tuer, le bruit de fond et l'apparente indifférence des autres passagers incitent parfois à trop en dire sur votre entreprise, son marché ou même sa stratégie. Voici 5 règles à respecter pour pouvoir discuter sans trop se dévoiler.

1. Choisissez bien votre place

Si vous devez travailler sur votre ordinateur sur des dossiers sensibles, mieux vaut prendre quelques précautions. Si vous êtes placé côté couloir, au milieu de la rame, au moins deux rangées de voyageurs auront une vue plongeante sur vos documents. Privilégiez les places côté fenêtre en début ou en fin de rame pour que personne ne puisse lire dans votre dos. A éviter aussi : se connecter sur des réseaux de Wifi publics comporte toujours un risque de piratage informatique.

2. Observez autour de vous

Avant d'entamer une discussion à bâtons rompus sur le contrat que vous venez de négocier, observez une phase de silence pour évaluer les autres voyageurs. D'après leur dress-code, leurs conversations, les logos sur leurs valises, vous pouvez mieux les cerner et identifier d'éventuels concurrents. Si vous devez aborder un sujet important avec un collègue qui voyage avec vous, essayez de le faire à voix basse ou vérifiez qu'il n'y a pas trop de voyageurs proches qui pourraient entendre votre conversation.

3. Ne donnez jamais de noms

Dans le train, parfois on se livre. Entre collègues on critique le management ou certaines personnes nommément. Le plus sûr pour éviter que ça n'arrive à leurs oreilles est de ne jamais citer le nom de votre entreprise ni les noms de familles des personnes dont vous parlez. Il y a toujours une possibilité pour que d'autres voyageurs les connaissent de près ou de loin.

4. Ne laissez jamais traîner vos documents

Pour se rendre à un rendez-vous d'affaires, on voyage léger. Si vous avez sur vous des informations sensibles, ne laissez jamais votre porte-document ou votre ordinateur portable à votre place quand vous vous déplacez, même pour aller aux toilettes ou chercher un café. Il ne s'agit pas d'être parano, c'est juste une mesure de précaution.

5. Le wagon restaurant n'est pas une salle de réunion

S'il y a bien un lieu dans le TGV où il faut éviter de parler trop fort de vos secrets industriels, c'est le le wagon bar. Dans cet espace, profitez-en pour vous détendre, ce n'est pas l'endroit idéal pour improviser une réunion ou un Codir.

Evidemment le train n'est pas forcément un nid d'espions. Mais les cadres et dirigeants ont tout intérêt à appliquer le principe de précaution. Un peu de discrétion dans les discussions ne déplaira pas non plus aux autres passagers...

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché