20 des plus grands dirigeants partagent les conseils qui ont fait leur succès

par Cadreo




Peu importe la façon dont chacun le définit, le succès a souvent des airs de cible mouvante et hors d’atteinte. D’aucuns parleront de « clefs » du succès en prônant la confiance, la passion ou encore la persévérance pour atteindre les objectifs que l’on s’était fixés, mais les conseils des plus grands dirigeants de ce monde sont parfois plus… pragmatiques !

warren_buffetEn collaboration avec le magazine Business Insider, le site World Economic Forum a publié récemment un panel de conseils émanant des plus grands businessmen de ce monde. Voici comment les 20 dirigeants et entrepreneurs les plus influents du moment décrivent les raisons du succès :

Les philosophes

Selon Bill Gates, « le succès est un comme un professeur raté. Il séduit les gens intelligents jusqu’à penser qu'ils ne peuvent pas perdre », quand Steve Jobs assure que « vous ne pouvez pas relier les points [qui font le succès] de manière précipitée, vous ne pouvez que les relier après coup, en regardant en arrière. Donc, vous n’avez plus qu’à espérer que les points seront en quelque sorte dans votre avenir ». Abstrait, certes, mais réaliste.

Le doux rêveur

Jack Ma, fondateur et dirigeant d’Alibaba, déclare que « Alibaba n’est pas seulement son métier. C’est un rêve, une cause. » Et d’ajouter « Que les investisseurs de Wall Street nous maudissent s'ils veulent ! ». Preuve, s’il en est, que l’argent ne vient qu’après les idéaux.

Le stakhanoviste

Mark Cuban, milliardaire et homme d'affaires américain notable, est également le président de la chaîne télévisée HDNet. Son secret ? Être le stakhanoviste du XXIème siècle ! « Faites le job. Travaillez encore et encore, pensez toujours plus vite. Surenchérissez vos attentes. Il n’y a pas de raccourci. »

Les sensibles

L’approche de Barbara Corcoran est plus sensible. La businesswoman, présentatrice télé, consultante, auteur, etc. part d’un principe simple : « les gens veulent faire des affaires avec des personnes qu’ils apprécient. Si les gens vous apprécient, alors ils voudront faire des affaires avec vous. ». Des propos qui se rapprochent de ceux d’Angela Ahrendts, CEO de la marque de prêt-à-porter Burberry, qui rappelle que « le langage universel n’est ni le texto, ni le mail ou la parole. C’est le ressenti. »

Les anti-compétiteurs

Peter Thiel, entrepreneur américain et CEO de Pay Pal, explique sa réussite par son rapport à la concurrence. « C’est, selon moi, tout le problème de la compétition : elle nous fait nous concentrer sur nos concurrents, et, tandis que nous cherchons à faire toujours mieux que le voisin, nous perdons de vue de tout ce qui est important, transcendant, ou vraiment significatif dans notre monde. » Même ligne de conduite pour Jeff Bezos, fondateur et PDG d’Amazon qui estime que « si vous êtes autocentré sur la concurrence, vous serez condamné à attendre que le concurrent fasse quelque chose pour agir à votre tour. Or, se concentrer sur le consommateur vous permet d’être avant-gardiste ».

Les téméraires

La PDG de Yahoo !, Marissa Mayer, s’en tient à une règle : « j’ai toujours fait des choses dont je ne me sentais pas tout à fait capable. Je pense que c’est comme ça que l’on grandit. Quand arrive le moment où vous vous dites « Wow ! Je ne suis pas certaine de pouvoir le faire », et que vous repoussez cette pensée négative, c’est à ce moment précis que vous percez. ». Une vision des choses que Mark Zuckerberg approuve en confirmant que « le plus grand risque et de ne prendre aucun risque… Dans un monde qui change constamment et toujours plus rapidement, la seule stratégie pour être sûre de se planter et de ne rien risquer. »

Le concis

Jack Dorsey, créateur de Twitter, est aussi concis que ses tweets de 140 signes : « faites de chaque détail un détail parfait, mais limitez le nombre de détails à parfaire. »

Les optimistes incurables

Eric Schmidt semble avoir basé son succès sur un seul mot : « OUI » ! En effet, le PDG de Google a pour leitmotive de « trouver un moyen de dire oui à tout ce qui se présente. Dites oui aux invitations dans un nouveau pays, dites oui aux rencontres de nouveaux amis, dites oui à la découverte et l’apprentissage de nouvelles choses. "Oui", c’est LE moyen grâce auquel vous obtiendrez votre premier job , et votre job suivant, et votre conjoint, et même vos enfants. ». Ce sera "Yes !" aussi pour Michael Dell dont la devise est tout aussi positive : « soyez fous et ne demandez pas trop conseils à propos de ce que vous comptez faire. »

Les pragmatiques

Tony Hsieh, CEO du site de chaussures en ligne Zappos, est catégorique : « ne jouez pas à un jeu dont vous ne comprenez pas les règles, même si un grand nombre de personnes font de l’argent avec ce jeu. »

Les réfléchis

Qui de plus indiqué que Warren Buffet pour prendre exemple ? Et ce qu’il préconise est vrai pour n’importe qui : « il faut 20 ans pour construire une réputation et 5 minutes pour la ruiner. Si vous prenez le temps d’y réfléchir, vous ferez les choses différemment. »

entrepreneurs-conseils-succes-réussite

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché