Le droit à la déconnexion, un droit méconnu des salariés

par Cadreo




45 % des salariés sondés dans le cadre de l'Observatoire Entreprise et Santé Viavoice-Harmonie Mutuelle disent "ne pas savoir très bien de quoi il s'agit".

Mute-SmartphoneRéguler l'utilisation des outils numériques et assurer le respect des temps de repos et de congés des salariés. C'est, en substance, la nouvelle obligation des entreprises de plus de 50 salariés depuis le vote en janvier dernier de la loi L2242-8 du Code du travail.

Une loi sans définition précise qui, assez logiquement, n'évoque pas grand chose pour les salariés. Selon un sondage réalisé par l'Observatoire Entreprise et Santé Viavoice-Harmonie Mutuelle, 45 % des salariés ne savent pas "très bien de quoi il s'agit" et dans les faits 57 % des collaborateurs et 83 % des dirigeants continuent de consulter leurs mails ou à répondre au téléphone le soir, après le travail.

Des habitudes ancrées : à peine 23 % des cadres décrochent après le travail et 90 % d'entre eux jugent que les outils connectés ont brouillé la frontière vie privée - vie professionnelle.

> Allo ? Allo !? Mais où sont les cadres ?

Il y aurait pourtant intérêt à questionner ces pratiques. Dans un reportage d'Arte, Hyperconnectés, le cerveau en surcharge, les réalisateurs expliquent comment la "surconsommation" d'informations fait reculer les capacités cognitives et peut conduire les salariés à des situations de burnout.

Des conséquences qui peuvent expliquer que la loi sur le droit à la déconnexion fasse consensus, même à l'étranger"Encore plus de raisons d'apprécier la France en ces temps de changement. La France laisse les travailleurs débrancher, et vivre leur vie", a notamment écrit un journaliste américain du New York Times. Même son de cloche en Inde, Colombie, Grande-Bretagne et Australie où la loi sur la déconnexion a parfois été décrite comme un "nouveau droit de l'homme".

Certaines entreprises avaient déjà devancé la loi pour lutter contre le travail après le travail. Certaines bloquent les serveurs pour éviter l'envoi de mails le soir, d'autres suppriment carrément l'option "Répondre à tous" ou encore organisent des moments de silence ou des journées sans courriels... Reste aux salariés à apprendre à décrocher.

> 10 entreprises qui favorisent la déconnexion de leurs cadres

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché