6 chiffres clés sur l’emploi des cadres

par Cadreo




L’Apec vient de dévoiler les derniers chiffres sur les tensions liées au recrutement des cadres. Voici 6 chiffres-clés à retenir de cette étude.

Remplacement ou création de poste : c’est presque du 50/50Emploi-cadre

Premier constat de l’Apec : la part des créations de poste de cadres tendant à baisser. Sur l’année 2014, 48% des recrutements concernaient des créations de postes et 52% des remplacements. Depuis 2009, la part des créations de postes n’a fait que diminuer en passant de 54%, il y a 7 ans, à 50% en 2013.

85% des postes de cadres sont des CDI

La majorité des offres d’emploi de cadres à pourvoir (85%) sont des contrats à durée indéterminée (CDI). Deux fonctions font figure d’exception avec en moyenne une part de CDI nettement moins élevée que les autres : la fonction Ressources Humaines (67% d’offres en CDI) et celle de la communication-création (71% de CDI « seulement »). Sur ces métiers toutefois, l’Apec constate une plus forte proportion de la mention « CDD pouvant déboucher sur un CDI ».

Le recrutement d’un cadre prend généralement entre 3 et 6 mois

En théorie, « un recrutement de cadre dure en moyenne 8 à 9 semaines » entre la publication de l’offre d’emploi et le choix du candidat. Mais si on prend en compte l’ensemble du processus de recrutement jusqu’à sa finalisation, 68% des postes sont pourvus effectivement entre 3 et 6 mois. Un taux relativement stable depuis 2012.

Un poste de cadre sur dix est pourvu en interne

La mobilité interne fonctionne bien chez les cadres. En 2014, les entreprises ont d’ailleurs plus fait appel aux compétences qu’elles avaient sous la main pour pourvoir leurs postes de cadres : 9% des postes sont concernés (contre 8% l’année précédente). Les postes les plus souvent pourvus en interne sont logiquement ceux de la direction d’entreprise mais aussi les fonctions en santé-social-culture et en production industrielle-travaux et chantiers. Pour certains employeurs, le recours à la mobilité interne est un moyen de pallier les difficultés de recrutement.

Un recrutement sur dix est abandonné

La proportion des recrutements de cadres qui est finalement abandonnée reste stable au fil des années autour de 10% en moyenne. Sur certaines fonctions comme la Recherche & Développement ou la production industrielle, la part des recrutements abandonnés est plus élevée : respectivement 16% et 12%. D’après l’Apec, ces fonctions se distinguent aussi par plus de créations de postes et donc plus facilement abandonnées selon l’évolution de la conjoncture ou la difficulté à trouver les bons profils.

61% des recruteurs ont des difficultés à recruter des cadres

La tension sur le marché de l’emploi cadre est toujours aussi élevée. Deux tiers des recruteurs estiment qu’il est difficile de trouver les bons candidats correspondant aux postes à pourvoir. La tension est très variable selon les fonctions. Les entreprises ont le plus de difficultés à trouver des candidats qualifiés en informatique avec 73% des recrutements jugés difficiles et 29 réponses à offre en moyenne dans l’informatique contre 44 pour les postes de cadres en général. Cependant, ce sentiment de tension dans l’informatique est en partie « artificiel » en raison de la multidiffusion d’une même offre d’emploi par plusieurs ESN (Entreprises de service du numérique) pour un même appel d’offres.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché