Faut-il définitivement enterrer la cravate au travail ?

par Cadreo




Le cadre nouvelle génération doit-il porter la cravate ? Voilà une question épineuse au moment d’aborder le dress code d’un manager. Que représente-t-elle ? Quelle image renvoie-t-on en l'arborant autour du cou ? Voilà un bout de tissu qui n’a pas fini de faire parler de lui !

cravateAujourd’hui les bureaux sont punchy, l’organisation agile, les salles de pause décorées de baby-foot, etc. Les codes vestimentaires ont suivi la tendance. Le phénomène du vendredi décontracté est d’abord venu des Etats-Unis pour laisser place petit à petit à des dirigeants « à la cool », à l’image de Steve Jobs, Zuckerberg ou encore Jacques-Antoine Granjon. Pourtant ce petit bout de tissu semble faire aujourd'hui son grand retour.

> 18 manières de faire un noeud de cravate

La cravate n’est pas morte !

Si l’on en croit une étude réalisée par le site soyezBCBG.fr, et relayée par Cadre et Dirigeant Magazine, la cravate semble revenir dans la course. Parmi les métiers qui la hissent comme un symbole de réussite et de pouvoir, on retrouve les banquiers (33% en portent), suivis des avocats (13%), des consultants (11%), des pilotes d’avion (7%) et… des saxophonistes (1%) ! Plus intéressant encore, les porteurs de cravates ne sont pas ceux de notre imaginaire collectif : 70% ont moins de 30 ans quand seulement un tiers ont plus de 30 ans. « Cravate is the new chic », il n’y a plus de doute. Ces jeunes avant-gardistes de la mode forgent leurs goûts vestimentaires sur les bancs des mêmes écoles puisqu’ils sortent tous de Commerce (28%), de Sciences Po (23%) et d’Ingénieurs (18%). Les autres fashionistas se partagent entre médecine, journalisme, arts du spectacle, etc.

infographie-sur-la-cravate

Erreurs à éviter

Vous êtes nostalgique de cette excroissance de tissu qui reste une valeur sûre compte tenu de votre fonction dans la société ? Évitez tout de même la cravate à peine dénouée portée nonchalamment avec le col de chemise ouvert. Le mélange des deux styles est à bannir. Autre fashion faux-pas dont il faut se méfier : la couleur, la taille et le tissu. On réservera les longues cravates en satin brillant et aux couleurs claires pour les brunchs, les réceptions ou les mariages. Au bureau, préférez le modèle plus classique et plus sobre que vous ferez laver au pressing afin d’éviter tout dégât. Enfin, sachez que l’épingle à cravate est bel et bien passée de mode, aussi clinquante ou raffinée soit-elle.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché