Comment font les femmes cadres pour concilier maternité et carrière ?

par Cadreo




Dans le cadre de notre enquête sur les couples de cadres, nous avons posé quelques questions indiscrètes aux femmes pour savoir comment elles ont concilié vie pro et vie perso lors de l’arrivée d’un enfant. Voici leurs réponses dévoilées à l’occasion de la Journée internationale pour les droits des femmes.

1 femme cadre sur 2 continue de travailler pendant son congé maternité

shutterstock_145266931Pour les femmes, avoir un enfant bouleverse souvent les plans de carrière. En particulier pour celles qui ont des postes à hautes responsabilités (voir aussi notre enquête sur les couples à double carrière). Les femmes cadres et dirigeantes, qui veulent à la fois réussir leur vie pro et s’épanouir dans leur vie de famille, doivent en effet composer avec un agenda bien rempli et un congé maternité difficile à anticiper. Sur la possibilité de concilier carrière de cadre et le fait de devenir maman, les femmes cadres sont partagées : une sur deux pense que c’est possible. Mais la même proportion avoue avoir été obligée de travailler pendant son congé maternité. Côté employeur, la nouvelle est majoritairement bien accueillie, dans 70% des cas. Reste un tiers des femmes cadres pour qui l’annonce de la grossesse n’a pas franchement ravi la direction de l’entreprise.

La maternité est l’événement qui bouleverse le plus la carrière des femmes

Pour les femmes cadres, le fait d’avoir un enfant est cité en premier dans la liste des événements qui bouleversent le plus le cours d’une carrière. 47% des femmes cadres déclarent ainsi que la maternité a eu un impact sur leur évolution professionnelle, loin devant un changement de poste choisi (18%) ou subi (16%). Pour les hommes, c’est évidemment beaucoup moins le cas. Les hommes cadres sont plus impactés par un changement de poste subi : 32% des hommes cadres citent en premier un licenciement ou une mobilité forcée comme étant le principal événement perturbateur de leur carrière, contre seulement 25% qui mettent en avant la paternité. Il faut dire que l’arrivée d’un enfant n’a pas les mêmes conséquences pour les hommes qui sont encore peu nombreux à prendre un congé parental.

Le congé parental des pères encore marginal

Selon une enquête de l’OCDE, en France seulement 4% des congés parentaux pour s’occuper des enfants sont pris par les hommes. Loin, très loin des 40% de certains pays nordiques ou même du Portugal. Dans ce domaine, la France fait figure de mauvais élève en Europe. La nouvelle loi sur l’égalité homme-femme, entrée en vigueur le 1er janvier 2015, devrait toutefois permettre d’inciter les pères à prendre ce congé, en le prolongeant de six mois à un an s’il est également réparti entre les deux parents.

Les femmes cadres demandent plus à leurs conjoints

Autre différence entre les hommes et les femmes, lorsque la question d’avoir un enfant ensemble se pose chez les couples de cadres, 70% des femmes posent des conditions contre 50% des hommes. Et si la demande porte d’abord sur le recours à la délégation de tâches ménagères (une condition posée par 42% des femmes cadres soit 10% de plus que les hommes), les femmes cadres attendent surtout une plus grande participation de leur conjoint à la vie de famille. Reflet du phénomène de double journée qui concerne davantage les femmes, les futures mamans cadres sont deux fois plus nombreuses que les hommes à demander à leur conjoint d’en faire plus.

71% des cadres ont l’impression de sacrifier leur vie personnelle

Enfin, chez les couples de cadres les horaires à rallonge et les responsabilités obligent à faire des sacrifices. Chez les couples de cadres la proportion de personnes interrogées qui ont l’impression de sacrifier leur vie personnelle est importante : 71% des cadres affirment sacrifier « souvent » ou « parfois » leur vie personnelle pour se consacrer à leur carrière. Ce sont majoritairement les activités sportives ou de loisirs qui en font les frais (pour 56% des cadres) devant la vie de famille (36%). Deux dimensions qui sont pourtant indispensables pour l’épanouissement personnel et professionnel.

 

 

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché