Comment s'y prendre pour bien réseauter ?

par Cadreo




Les vacances approchent et l’activité s’annonce un peu moins intense. L'occasion de mettre à profit la période estivale pour travailler votre réseau en prévision de la rentrée. Mais comment faire pour élargir son réseau ?

réseau-professionnelSource d’entraide et d’échanges, les réseaux de cadres peuvent s’avérer précieux au cours de la vie professionnelle. Qu’ils soient en recherche d’emploi, en quête de conseils ou dans une volonté d’évoluer, 66 % des cadres jugent les réseaux indispensables selon une étude HEC au Féminin - Ipsos - Boston Consulting Group de 2015. Et pourtant, seuls 15% des interrogés déclarent construire leur carnet d’adresse de manière réfléchie et calculée. En d’autres termes, 85% des cadres construisent leur réseau de manière arbitraire, au gré des rencontres.

Quel(s) groupe(s) intégrer ?

De l'association d'anciens élèves au laboratoire d'idées, en passant par les clubs, les cercles ou les réseaux politiques, les réseaux peuvent prendre différentes formes. Libre à chacun de réseauter selon ses affinités, son caractère et ses besoins. Pour cela, il faut bien cibler et identifier ses attentes en amont.

Comment s’y prendre ?

Si intégrer un réseau permet de cultiver son carnet d'adresses et de se tenir informé des opportunités, n'entre pas qui veut dans un cercle, une association ou un club. Bien souvent, il faut en passer par la cooptation ou le parrainage avant d’obtenir la validation de votre candidature par l’organisme. Si vous n’avez pas de parrain et ne savez pas comment approcher ces réseaux, vous pouvez commencer par rejoindre les groupes sur leurs réseaux sociaux professionnels.

Une fois l'intégration faite, un bon réseauteur doit se rendre disponible pour les réunions et y assiste avec régularité. Si vous espérer obtenir des retombées de votre réseau, il va falloir vous investir et participer avant d’en récolter les bénéfices. Par ailleurs, l’honnêteté et la transparence sont deux qualités à mettre en avant pour instaurer des relations de confiance.

Chronophage et onéreux ?

Nombreux sont les cadres qui ne sont pas à l’aise avec cette pratique. Pour 49 % d’entre eux, cela demande des efforts considérables, voire un apprentissage des techniques. Mais plus que les méthodes de réseautage, c’est l’aspect chronophage qui semble refroidir les managers au moment d’entretenir ses contacts : 73 % affirment ne pas avoir suffisamment de temps pour l’exercice.

En effet, l’investissement en temps n'est pas anodin. Si la fréquence des rencontres varie sensiblement d’une organisation à une autre, il n’en reste pas moins que le réseau se base sur des échanges et que les réunions constituent une étape obligatoire, peu importe la forme qu’elles prennent. Si vous êtes surchargé de travail, ne pensez pas qu’entretenir un réseau sera une tâche en plus. Au contraire, il faut considérer l’exercice comme une tâche nouvelle à la place d’une autre tâche dont les finalités restent les mêmes : évoluer dans carrière professionnelle.

L’investissement financier peut également être important. Les cotisations sont variables et peuvent aller de quelques dizaines à quelques milliers d'euros selon le cercle que vous intégrez. Toutefois, une partie des frais engagés peuvent être pris en charge par certaines OPCA ou être imputés sur le budget formation de la société.

Les réseaux les plus connus

Daubigny et Oudinot sont certainement les plus connus. Le premier s’adresse davantage aux cadres dirigeants quand le deuxième concernent les cadres supérieurs. Toutefois, ce ne sont pas les seuls à connaitre. Par ailleurs, la majorité des réseaux sont régionaux. Il incombe donc à chacun de se renseigner sur les associations présentes autour de lui. On retrouve ainsi :

  • Acte
  • Action cadres 56
  • Alliance Cadres réseau
  • APM (Association Pour le Progrès du Management)
  • Avarap
  • BNI (Business Network International)
  • Club Business au féminin
  • Club des Managers
  • Dynamique Cadres
  • Germe
  • Oser 78
  • Renfor
  • Réseau Cadres
  • l’UFF…

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché