"Le travail invisible", Prix du livre RH 2014

par Cadreo




Le 14ème prix du livre RH, organisé par Syntec Conseil en recrutement, Le Monde et Sciences-Po, a été décerné à Pierre-Yves Gomez pour son le livre "Le travail invisible". Retour sur un événement dont cadreo était partenaire.

Travail-invisible

Depuis 2000, le Prix du livre RH récompense chaque année un ouvrage traitant des ressources humaines et du monde de l'entreprise. Organisé par le Syntec conseil en recrutement, Sciences-Po et le journal Le Monde, en partenariat avec cadreo, le prix du livre RH a dévoilé le nom du lauréat 2014 lors d'une cérémonie qui s'est déroulée le 30 septembre à Paris dans les locaux du Monde.

Cette année le jury devait départager trois livres finalistes parmi les 78 sélectionnés au départ : "Global Burn-out" de Pascal Chabot, "L'adieu au chômage" par le collectif Regards croisés sur l'économie, et "Le travail invisible" de Pierre-Yves-Gomez. Une sélection variée, à l'image des questionnements actuels autour du monde du travail et de l'entreprise.

Une enquête passionnante sur la disparition du travail

"Le travail invisible, le burn-out, le chômage, ce ne sont pas des situations très gaies, mais des problématiques très concrètes auxquelles sont confrontées les entreprises au quotidien. Ces trois ouvrages sont de vrais outils à mettre entre les mains des professionnels des ressources humaines",  a expliqué Ghislaine Caire du cabinet Orion, avant de rappeler que le premier objectif du Prix du livre RH est de "croiser les regards entre les professionnels des RH, les experts académiques et les étudiants du Master GRH de  Sciences-Po qui sont de futurs praticiens des ressources humaines".

En 2014, le regard du jury s'est porté vers "Le travail invisible" de Pierre-Yves Gomez, professeur à l'EM Lyon Business School, et spécialiste des questions de gouvernance d'entreprise. Une enquête, passionnante comme un thriller, sur une disparition : celle du travail. Dans cet essai, l'auteur  raconte comment la finance, autrefois un outil au service du travail, est devenue une fin en soi. Une longue marche vers la finance-reine qui s'est accompagnée d'une disparition progressive du travail réel.

Des origines de la financiarisation de l'entreprise aux pistes pour en sortir, Pierre-Yves Gomez invite les managers à se rapprocher du travail réel qui, seul, a une vraie valeur. Oubliez les reportings et les écrans qui dissimulent la réalité du travail, il est temps de rendre à nouveau visible l'oeuvre des travailleurs !

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché