Interview - "Pour un leader, déléguer c'est la clé"

par Cadreo




Ancien directeur financier d'une division internationale du groupe L'Oréal et créateur d'une marque cosmétique, Pierre Cabane enseigne à l'université Paris Dauphine et, en formation continue, auprès de cadres. Récemment, il a publié son 5ème ouvrage, Devenez un leader, les clés de la réussite. Pour Cadreo, il revient sur l'art de bien déléguer...

DevenezunleaderDéléguer sans perdre le contrôle, ni craindre que le travail ne soit pas correctement mené. Les managers sont souvent tiraillés quand il s'agit de répartir les tâches. Pourtant, bien réalisée, la délégation est au contraire une chance. Elle permet aux managers de se recentrer sur leurs principales missions et aux équipes de se sentir davantage valorisées et autonomes.

Bien déléguer ne signifie pas non plus se débarrasser des tâches qu'on ne souhaite pas mener. Et afin que les équipes exécutent correctement leur tâche, il est également important de leur accorder les moyens d'y parvenir. Pierre Cabane, auteur de Devenez un leader, les clés de la réussiteexplique comment bien déléguer et pourquoi c'est l'apanage des leaders.

> Les 13 qualités d'un bon manager

Pierre-Cabane"Crois en toi, mais ne doute pas toujours des autres". Cette citation de l'auteur brésilien Joaquim Maria Machado de Assis, résume parfaitement l'art de la délégation. Le leader qui sait déléguer n'a pas peur de perdre son pouvoir et il fait confiance aux autres pour avancer dans la bonne direction.

Pour moi, déléguer est une des preuves du véritable leadership. Contrairement au "petit chef", le leader a une vue globabe de son métier, de son environnement de travail et il ne craint pas d'être dépassé par ses équipes. Il a compris que sont temps était précieux et qu'il ne pouvait pas tout faire. Il gère donc ses priorités et se repose sur ses collaborateurs pour lui dégager du temps et lui permettre de prendre de la hauteur sur ses missions.

> Comment devenir un leader et pas un "simple" chef ?

Un bon leader s'entoure de collaborateurs meilleurs que lui. Dans un orchestre, les musiciens maîtrisent mieux leur instrument qui celui qui les dirige. Pourtant, sans chef d'orchestre, on risque la cacophonie. Bien évidemment toutes les tâches ne sont pas délégables et il est important de savoir auprès de qui répartir les tâches.

Dans tous les cas, pour réussir à déléguer il faut être crédible auprès de ses équipes. Déléguer c'est aussi maintenir un certain contrôle sur le travail de ses collaborateurs. Régulièrement, il faut faire des points et vérifier l'avancement des projets et recadrer si nécessaire. Cela peut se faire de manière douce, il suffit parfois de poser 2-3 questions pertinentes pour indiquer que l'on maîtrise parfaitement les sujets en cours. Déléguer reflète les qualités nécessaires d'un leader : il fait confiance et stimule ses équipes tout en développant une stratégie à long terme qui le positionne au-dessus de la mêlée".

> Le management selon trois startupers

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par email

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché