Les 50 styles de management et de leadership dans le monde

par Cadreo




Au delà des méthodes managériales à la mode, chaque pays a sa propre culture organisationnelle. Les origines des styles de leadership sont en effet profondément ancrées dans les traditions. Voici, expliqués en images, les styles de 50 pays ou régions du monde.

Vous aviez déjà pu découvrir 24 styles de management tirés du livre du linguiste britannique Richard Lewis. Le site Business Insider vient de dévoiler une nouvelle série de diagrammes détaillant les rapports hiérarchiques et le leadership de 26 nouveaux pays.

De quoi mieux comprendre la culture managériale de chacun de vos interlocuteurs. Certains fonctionnements peuvent paraître un peu caricaturaux mais c’est toujours intéressant de connaitre le background culturel qui influence le fonctionnement des entreprises à l’étranger. De quoi éviter de faire des impairs dans les relations d’affaires et savoir qui décide vraiment. Voici les 50 schémas ainsi les commentaires de l’auteur traduits par nos soins.

« En Argentine, le népotisme est monnaie courant et les équipes sont manipulés par des méthodes variées qui vont du paternalisme à la coercition ».

argentina-nepotism

En Australie les leaders sont plus efficaces quand ils se réunissent entre eux pour débattre comme sur un ring. Ils n’hésitent pas aussi à utiliser les plaisanteries ou le cynisme pour communiquer.

australian-managers

Le management autrichien est autocratique. Le fonctionnement repose sur un respect extrême aux anciens.

austria-business

Au Belarus, le système traditionnel autocratique prévaut : le chef décide, les employés exécutent en gardant leurs distances vis-à-vis du pouvoir exclusivement masculin.

belarus-leadership

Deux traditions cohabitent en Belgique.  Les managers flamands sont plutôt cools et prennent des décisions de manière consensuelle alors que pour la partie wallonne toutes les décisions finales sont prises par le patron.

flemish-belgian-bosses

Les managers brésiliens sont en partie autocratiques, la décision est prise en cercle restreint, mais ça ne les empêche pas de travailler dans une bonne ambiance et d’encourager leurs collaborateurs pour les motiver.

brazilian-managers

Le leader canadien est mesuré, il traite son personnel de manière honnête et égalitaire.

business-canadian

En Chine la tradition veut qu’on cherche le consensus dans les affaires. Dans les sociétés contrôlées par l’Etat c’est un groupe limité de leaders qui décident.

China-consensus

La tradition tchèque vise toujours le respect du fonctionnement démocratique et des institutions pour guider ses décisions. Toute idée de pouvoir extérieur qui influencerait le leadership est rejetée.

czechs-republic

Les Danois privilégient la communication horizontale et une ambiance favorable à la discussion. Ce qui n’empêche pas les cadres supérieurs de mettre une grosse pression.

Danemark-managers

Face à des pouvoirs symboliques très forts que sont l’armée, l’Etat et la religion, les chefs d’entreprises égyptiens essaient d’exister en évitant la politique.

Egypt-dictators

« Les Estoniens sont très individualistes » affirme Richard Lewis. Chaque personne préfère mener sa barque sans être forcément managé. Tout le monde veut être leader.

Management-estonians

Les managers finlandais laissent de l’autonomie aux équipes mais n’hésitent pas à intervenir en cas de crise et se mettre dans la mêlée pour épauler les collaborateurs.

Finnish-Managers

En France le management est autocratique et centré autour du chef de l’exécutif. Les gestionnaires sont là pour porter les valeurs de la société.

France-authority

Les managers allemands visent la perfection, le respect des règles et le fair-play managérial.

German-managers

En Grèce le monde des affaires fonctionne sur un mode autocratique. La bonne parole du patron est portée pour créer de l’émotion et de l’obéissance.

Greece-management

Les hongrois ont une attitude cynique sur toute idée de leadership. C’est le mode « survie » qui prédomine dans le management.

Hungary-leadership

En Inde le népotisme est roi. Les membres d’une même famille occupent souvent les postes-clés d’une entreprise et travaillent en étroite collaboration.

Leadership-India

Les managers indonésiens sont indifférents aux relations d’affaires et laissent souvent cette charge à une classe professionnelle d’origine chinoise.

Indonesian-managers

En Iran le modèle de leadership dominant est spirituel, on suit un guide. Cette dimension s’impose partout, y compris dans les affaires.

Leadership-iran

Le fonctionnement démocratique tend à faire émerger des leaders avant tout capables de convaincre et d’arbitrer les conflits.

Leadership-ireland

Les sources de leadership sont multiples en Israël. Dans le business, le modèle qui prévaut reste fondé sur la réussite et le dynamisme.

Israeli-leadership

L’Italie est une autocratie flexible, le haut de la hiérarchie est occupé par des familles nobles, riches ou célèbres (ou souvent les 3 à la fois).

Italians-managers

Le management japonais recueille des idées venues du terrain. Validées au sommet, elles s’appliquent ensuite selon un processus très normé.

Japan-managers

Les conglomérats coréens, les Chaebols, forment un népotisme typiquement coréen avec tous les membres de la famille impliqués aux postes-clés.

Korean-chaebols

En Lettonie, tout le monde veut être manager. Les Lettons seraient individualistes et respecterait surtout un manager quand il est compétent.

Latvians-leadership

L’ancienne génération de managers a gardé ses habitudes bureaucratiques, mais est challengée par les jeunes inspirés par le management scandinave.

Lithuanian-managers

Le dirigeant mexicain gouverne sans partage en bon père de famille. Les collaborateurs obéissent sans se poser de questions .

Mexican-leader

Le leadership aux Pays-Bas est fondé sur le mérite, la compétence et la réussite. Les managers cherchent le consensus et sont nombreux à intervenir dans le processus de décision.

Leadership-netherlands

Le respect de l’autorité fait en général l’unanimité en Nouvelle-Zélande. Tant que les managers traitent leurs collaborateurs dans un calme égalitaire, tout se passe bien.

Leadership-new-zealanders

Le PDG norvégien est au centre des choses et est facilement accessible pour l’ensemble des collaborateurs.

Norway-boss

Au Pakistan, les dirigeants d’entreprises sont dans un système hiérarchique classique mais ils doivent composer avec des pouvoirs extérieurs que sont l’armée et la religion.

Pakistani-business-leaders

La société polonaise fonctionne désormais sur un mode méritocratique tout en gardant une tradition romantique nationale.

Poland-management

Les dirigeants portugais sont en général issus de grandes familles. Le personnel fait preuve de respect à leur égard.

Portuguese-business-leaders

En Russie pour faire des affaires, on peut suivre le canal officiel et faire face à la bureaucratie. Ou alors prendre des chemins détournés et des courts-circuits beaucoup plus directs si on veut obtenir le résultat escompté.

Leadership-Russia

Au-delà du système de clans le fonctionnement managérial écossais est démocratique et direct. Il y a peu de distance avec le pouvoir.

Scotland-Leadership

Le leadership reste centralisé entre les mains d’hommes de pouvoir et d’ex-communistes qui s’approprient ce qu’ils peuvent.

Serbia-management

Le pouvoir slovaque reste autocratique plus que consensuel. Les nouveaux managers ne se pressent pas au portillon.

Slovakia-managers

Les managers slovènes font preuve de pragmatisme. Ce sont des dirigeants de proximité qui font leurs preuves par la compétence.

Slovene-leaders

Le management espagnol est charismatique et autocratique. Les chefs d’entreprises fonctionnement plus à l’intuition que par la logique et sont fiers de leur influence.

Spanish-managers

Dans les pays de l’Afrique sub-saharienne, le fonctionnement tribal faiblit face à l’arrivée de nouveaux modèles économiques.

Sub-saharan-african-traditionally

La gestion managériale suédoise est démocratique et décentralisée. Pour motiver les salariés on les informe au mieux ce qui a parfois tendance à retarder les prises de décisions.

Swedish-management

Les Suisses se méfient des systèmes de gourvenance et prévoient des systèmes complexes de freins et de contrepoids, un peu comme aux Etats-Unis.

Switzerland-Leadership

En Thaïlande, le pouvoir du roi vient du peuple mais c’est une figure de leader total : politique, militaire et religieux.

Thailand-management

Le modèle absolu de dirigeant c’est toujours le fondateur de la Turquie moderne : Mustapha Kemal. A la fois ferme, innovant, de bons sens et humain. Une main de fer dans un gant de velours.

Turkey-managers

Les managers britanniques sont réputés pour être diplomates, décontractés et prêts à trouver un juste compromis. Ils savent aussi se montrer impitoyables en affaires quand ils jugent que c’est nécessaire.

British-managers

Le leadership ukrainien est influencé par de nombreuses traditions et styles de management qui le conduisent vers l’autocratie, la manipulation la corruption et la préférence masculine.

Ukrainian-concept-of-leadership

Le leadership américain est agressif et purement orienté vers les résultats. Les managers savent se montrer optimistes et prêts au changement en conservant un esprit d’équipe et une motivation infaillibles. Mais leur moteur reste la réussite personnelle.

American-managers

Dans le Sud, les managers sont plus occidentalisés. Dans le Nord la pensée socialiste et l’art de la guerre conduisent encore les leaders dans leurs choix.

Vietnamese-leaders

La petite taille du pays et des entreprises invitent les managers gallois à ne pas commettre d’emphase excessive.

Pays-de-Galles-Leadership

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par email

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché