Les cadres exécutifs ont aussi besoin d'être chouchoutés

par Cadreo




La moitié des cadres exécutifs seraient en situation de burnout un an et demi après leur prise de fonction. Pour lutter contre leur remplacement qui coûte très cher, le groupe américain Johnson & Johnson a développé un programme contre l'épuisement au travail.

1,8 milliard de dollars. C'est, en moyenne, la perte de valeur en Bourse des entreprises remplaçant brutalement un cadre exécutif. Une situation fréquente : la moitié des cadre exécutifs ne tiendraient qu'un an et demi après leur prise de fonction car ils ne sont pas "préparés physiquement et moralement", selon l'un des responsables de l'entreprise américaine Johnson & Johnson.

Le groupe de cosmétiques et pharmaceutiques a travaillé pendant un an sur un programme pour précisément lutter contre le burnout des cadres à très hautes responsabilités, rapporte la radio RFI. Depuis 15 jours, la société propose des recettes miracles aux entreprises souhaitant améliorer les conditions de travail des cadres exécutifs. Mais il faudra mettre la main à la poche...

La solitude du manager

Pour la modique somme de 100 000 dollars, les hauts dirigeants vont apprendre à se reposer, manger équilibré mais aussi à mieux compartimenter leur vie professionnelle et personnelle. Un médecin, un préparateur physique et un diététicien les accompagneront pendant 9 mois. Avant de démarrer le programme, les cadres exécutifs doivent également se soumettre à un examen médical approfondi. Les trois coachs rencontreront ensuite la famille, les amis et les collègues du cadre, détaille RFI.

Le programme peut sembler viser davantage une population nord-américaine : le diététicien vérifie par exemple ce que le cadre stocke dans ses placards et son frigidaire pour lui expliquer comment manger correctement, notamment lors des voyages d'affaires.

> 5 astuces pour vos voyages d’affaires et déplacements professionnels

Mais, outre la nourriture, le programme de Johnon & Johnson vise à lutter contre le stress inhérent à la fonction mais aussi au sentiment de solitude des cadres exécutifs. Plus on monte haut dans la hiérarchie, moins il est facile de trouver des collègues auprès de qui échanger sur les problèmes que l'on rencontre au travail.

Quel retour sur investissement ?

Si le programme paraît coûteux, le retour sur investissement serait excellent. L'institut d'analyses Korn Ferry a estimé que les entreprises récupéraient six fois ce qu'elles dépensaient pour accompagner leurs cadres exécutifs. Ces derniers travaillent mieux et sont donc donc plus productifs...

Le coaching des cadres est devenu un vrai business, poursuit RFI. Aux Etats-Unis, c'est même une industrie qui pèse 1 milliard de dollars par an. Même le PDG d'Uber, Travis Kalanick a promis d'y avoir recours. Après la vidéo où on le voit s'en prendre à l'un de ses chauffeurs VTC. Il a présenté ses excuses et reconnu qu'il devait "changer en tant que dirigeant et devenir adulte. J'ai besoin d'aide au niveau managérial et j'ai l'intention d'y avoir recours". 

> Comment devenir un manager bienveillant ?

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché