Les femmes cadres gagnent 23 % de moins que les hommes

par Cadreo




Avec 53 % de femmes cadres, la Lettonie est le seul pays d'Europe où elles sont plus nombreuses à encadrer que les hommes. En France, cette proportion chute à 40 %, selon une étude d'Eurostat.

Bulletin-salaireDans quels pays européens fait-il bon être une femme cadre ? Réponse : en Lettonie et en Roumanie mais pour deux podiums différents. La Lettonie est en effet le pays d'Europe où les femmes sont les seules à occuper davantage de postes de cadres que les hommes (53 % contre 47 %). Mais c'est en Roumanie que les écarts de salaire entre hommes et femmes cadres sont les moins élevés : seulement 5% quand la moyenne sur le continent est de 23%.

La France, elle, cumule les mauvais points. Les femmes n'y représentent que 40 % de l'effectif cadre et les écarts de salaires entre les sexes sont de 23 %.

Mais il y a encore pire... Ainsi, en Allemagne, en Italie et à Chypre, la part des femmes cadres s'établit à seulement 22% contre 35 % en moyenne en Europe. Au niveau des salaires, une femme manager gagne 33,7 % de moins que son homologue masculin en Hongrie, 33,5 % de moins en Italie et 29,7 % en République Tchèque.

Eurostat

Si Eurostat prend soin de souligner que "l'écart salarial entre hommes et femmes, tel que défini dans ce communiqué de presse, est lié à un certain nombre de facteurs juridiques, sociaux et économiques qui vont bien au-delà du seul principe à travail égal, salaire égal", l'entreprise demeure un lieu relativement machiste. Une étude publiée le 6 mars dernier indique ainsi qu'une majorité d'hommes, comme de femmes, préfèrent être managés par un homme. La palme revient aux japonais : 91 % d'entre eux déclarent préférer travailler sous les ordres d'un homme que d'une femme. La moyenne dans les 33 pays étudiés se situe à 71 %. 

Comment expliquer les écarts de rémunération ?

En matière de salaires, on justifie souvent les différences entre les hommes et les femmes par l'éducation. Ces dernières oseraient ainsi moins demander une augmentation de salaire par exemple. Sauf que cette explication semble totalement contraire à la réalité. En 2016, la BBC réalisée par la Cass Business School. Résultat : les femmes sont aussi nombreuses que les hommes à demander davantage d'argent et elles sont aussi nombreuses que les hommes à le faire. Pourtant, les hommes qui négocient une augmentation ont 25 % de chances supplémentaires de l'obtenir que les femmes, selon cette même étude.

Comment l'expliquer ? "C'est un lieu commun de penser que les femmes ne demandent pas d'augmentation. Mais à l'évidence, ce comportement est anecdotique, expliquait à l'époque le chercheur Andrew Oswald. On peut éventuellement imaginer que les hommes qui n'ont pas reçu d'augmentation le taisent plus volontiers que les femmes. Mais à l'évidence, c'est surtout une affaire de discrimination". Une discrimination qui a encore de beaux jours devant elle : à l'échelle mondiale, il faudrait attendre 2095 pour voir l'égalité salariale entre les sexes, selon le Forum économique mondial...

> Les femmes gagnent toujours moins que les hommes, mais c'est pas faute de demander plus...

> Suffisamment payé ? Comparez-vous grâce à notre outil salaire

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché