Le management à l'épreuve de la philosophie

par Cadreo




Inutile la philosophie ? En France, comme aux Etats-Unis, cette discipline a fait une entrée fracassante dans le monde de l'entreprise. Bonheur au travail, faits religieux en entreprise, notion de succès, sens à donner à sa startup... Chacun a une bonne raison de se plonger dans un ouvrage de philo !

classic statue Socrates"Le travail n'est-il qu'une servitude ?" Vous avez 4 heures... Si ce sujet est un classique du baccalauréat,  la philosophie sort depuis quelques années des salles de cours pour se confronter au monde de l'entreprise.

Un intérêt qui s'explique par l'obligation des managers d'émettre rapidement des décisions. La "meilleure stratégie, quand le monde et les événements s’accélèrent, est de prendre du recul pour tenter d’y voir plus clair", explique l'association Philosophie & Management, qui organise des conférences sur des questions de leadership ou de gestion de l'entreprise. Les chefs d'entreprise l'ont bien compris : en 2012, ils représentaient 30 % des lecteurs du mensuel Philosophie Magazine.

Outre cette nécessaire prise de recul, d'autres raisons expliquent cet engouement pour la philosophie. Dans un article paru dans Le Monde, Isabelle Barth, co-auteur de "La manager et le philosophe", explique comment le "raisonnement managérial a envahi le compartiment de la vie privée. Réussir, c’est tout réussir : sa carrière, certes, mais aussi sa vie amoureuse, familiale, l’éducation de ses enfants, ses vacances, ses loisirs". Une course à l'épanouissement exacerbé par les réseaux sociaux où "chacun se lance dans une comparaison inépuisable et effrénée avec la planète entière", poursuit-elle. Face à cette quête de performance, chacun se mue en manager. Il faut occuper son temps, le rentabiliser au maximum. La mode du "miracle morning" - ou le fait de remonter les aiguilles de son réveil pour courir de bon matin ou lire Guerre et paix (sans oublier de photographier son activité) - en est la démonstration la plus évidente. La philosophie offre alors une réflexion sur cette agitation permanente et cette mise en scène de soi.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et texte

La crise économique a également joué en faveur de la philosophie. Parce que les crises déstabilisent, elles questionnent sur le sens de la vie. Dans tous les cas, le monde du travail soulève des questions philosophiques propres à l'homme. Dans une tribune dans Les Echos, Marion Genaivre, fondatrice de l'agence de philosophie Thae interroge les lecteurs : Etre parent ou faire carrière : faut-il choisir ? Mais la philosophie en entreprise n'est pas qu'une réflexion personnelle. Elle peut aider à mieux comprendre comment manager et devenir un outil de performance au travail.

"Bien gouverner, c'est se soucier de soi" 

Outre-Atlantique, des philosophes conseillent des dirigeants d'entreprise qui veulent mener une vie meilleure ou s'interrogent sur ce que "ma startup doit apporter au monde ?" La "Silicon Valley est obsédée par le bonheur", explique le philosophe Andrew Taggart dans un article de Quartz. Régulièrement, il est contacté par des chefs d’entreprise qui veulent des réponses à leurs questions. Au téléphone ou par Skype et pour 100 dollars de l'heure, il les aide à réfléchir et inverser leur façon de réfléchir. "Plutôt que de demander 'Comment puis-je encore mieux réussir ?', il est plus important de s'interroger sur 'Pourquoi réussir ?'"  Le stoïcisme a le vent en poupe en Californie, souligne Andrew Taggart. Peut-être parce que ce courant de pensée "repose sur l'acceptation de ce qui ne dépend pas de nous"... 

Dans tous les cas, parce qu'elle remet en cause nos habitudes et nos croyances, la philosophie peut aider les managers à prendre de la hauteur et "à penser 'out-of-the-box' ou 'in other boxes', à mieux distinguer les objectifs et les moyens, à  entrevoir d’autres pistes et solutions à des problèmes complexes". Bref "à prendre de meilleures décision", explique Philosophie & Management. Convaincu de l'utilité de la philosophie ? Voici quelques ouvrages pour vous accompagner dans vos réflexions :

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché