Managers : avez-vous la tête de l'emploi ?

par Cadreo




Et si le leadership n'était qu'une question de physique ? Des études, plus ou moins sérieuses, s'intéressent au lien entre l'apparence et le fait d'évoluer à des postes de direction...

Manager-Tetemploi_optUne "bouche de leader" ! Cette expression a été imaginée par Olivier Schmouker, du blog Les Affaires, après lecture d'une étude établissant le lien entre les grands managers et leur orifice...

A première vue, cela ne semble pas très sérieux. Pourtant selon un professeur de psychologie à l'Université de Toronto, la taille de la bouche compte pour réussir. D'après l'étude qu'il a menée, plus la bouche d'une personne est large, plus elle est perçue comme un leader. De même, plus un PDG a une bouche large, plus l'entreprise a de chances de réaliser de bonnes performances économiques.

Bouche-Leader

Pour arriver à ces conclusions, l'universitaire a demandé à une cinquantaine de personnes d'attribuer à des portraits d'inconnus des notes évaluant leur leadership (compétence, attractivité...). Il a reproduit la même expérience avec d'autres participants en retouchant par Photoshop la largeur de la bouche. "Les données actuelles démontrent qu'une simple mesure faciale, la largeur de la bouche, permet de prédire la perception du leadership et de la performance (...)", explique le chercheur.

Bouche fine + gros bras + sourcils fournis = Réussite

Une autre étude a déjà fait précédemment le lien entre le physique et le leadership. Le professeur Oguz Ali Acar a ainsi déterminé à partir de la forme du visage, de la taille des sourcils et des yeux le style de leadership. Il a notamment étudié le visage de Donald Trump, jugé "typiquement" masculin, à savoir carré avec des sourcils importants et les lèvres fines. Un ensemble de particularités qui fait que les gens comme lui sont plus "susceptibles d'être agressifs, dominants et puissants". Mais aussi d'être de meilleurs négociateurs... "Trump a un visage masculin qui est souvent perçu comme dominant, et apprécié dans des environnements compétitifs", souligne le professeur.

> Interview - Comment les cadres sont soumis aux poids des apparences

Pour finir, voici une dernière étude sur le leadership et le physique. Là encore, des participants étaient invités à évaluer des photos d'hommes plus ou moins musclés. Ils devaient les noter sur plusieurs points, dont leur qualité supposée de leader. "Les hommes les plus forts ont à chaque fois reçu les meilleures notes", selon le professeur Anderson, à l'origine de cette recherche. Pour être sûr de ses résultats, le chercheur a même échangé les corps des personnes les plus maigres sur les corps les plus musclés. Encore une fois, les plus costauds ont obtenu les meilleures notes.

> Faut-il montrer les muscles pour être un bon manager ?

Alors, quel crédit apporter à ces études ? On peut déjà relever un premier biais : l'échantillon étudié ne concerne que des hommes. Quid de la bouche des femmes ou de la forme de leur visage ? Quant à la troisième, le chercheur explique qu'être musclées n'apporte rien de plus aux femmes en termes de leadership. Sa conclusion est peut-être d'ailleurs le seul vrai enseignement à tirer de toutes ces études : "Si votre comportement est digne d'un vrai leader, le physique n'aura pas d'influence".

> Qu'est-ce qu'un leader ?

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché