Révolutionnaire : le brainstorming est mort, place au brainwriting !

par Cadreo




C'est l'information capitale de cet été : donner son avis à haute voix en réunion serait peu productif. Pour mener vos séances de réflexion, utilisez plutôt des stylos et des papiers, rapporte Slate. En 30 minutes vous obtenez plus de 100 idées !

BrainwritingSi après vos séances de brainstorming vous avez l'impression que la tempête d'idées prévue n'a pas eu lieu, c'est qu'il est temps de changer de méthode de travail. Sur le papier, explique le journal Slate, le brainstorming a tout pour plaire : on imagine volontiers un groupe de pairs échangés librement dans un joyeux et constructif brouhaha sur les idées qui feront décoller l'entreprise demain. Disruptif, novateur, constructif ! Dans les faits, «Le brainstorming est un processus complexe où les gens sont en train d’essayer d’écouter, de rebondir, de collaborer et de construire, selon les propos dans Slate de Paul Paulus, professeur de psychologie à l’université du Texas. C’est fastidieux, difficile psychologiquement et les gens ne ne s’en sortent pas très bien».

En effet, entre celui qui monopolise la parole et veut imposer ses idées, celle qui n'ose pas dire ce qu'elle pense de peur de sortir une bêtise et celui qui chasse les pokémons sur son téléphone, les séances de remue-ménage peuvent conduire au grand n'importe quoi. Mais rassurez-vous, il existe une méthode bien plus efficace : le brainwriting. Plutôt que d'exprimer à voix haute ses idées, les participants les notent sur un bout de papier. Ils lisent ensuite chacun leur tour leurs réflexions.

La technique du "6-3-5"

Pour être efficace, la méthode du brainwriting est souvent couplée avec la stratégie du "6-3-5". Soit six personnes qui inscrivent trois idées sur une durée de cinq minutes. Répétée 6 fois l'opération permet d'obtenir 108 idées.

L'organisation Human Factors and Ergonomics Society a mené un test grandeur nature auprès de cinquante-sept informaticiens et ingénieurs d'une entreprise de technologie répartis dans différents groupes. Conclusion : les groupes de brainwriting ont 37% d’idées supplémentaires que les personnes restées seules.  De même, l'étude rapporte que la meilleure stratégie pour réussir un "grand bond de créativité" consiste à démarrer en groupe puis à poursuivre la réflexion seul, juste après la réunion. Et pour être encore plus efficace : privilégiez la méthode asynchrone, soit l'alternance de phases solitaires et de phases de brainwriting. Selon l'étude, ceux qui ont mêlé les deux techniques sont montés jusqu'à 50 idées par minute contre 29 seulement pour ceux utilisant uniquement le brainwriting.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché