Notes de frais : les cadres oublient de se faire rembourser 212 euros chaque année

par Cadreo




Les notes de frais non réclamées par les cadres représentent 600 millions d’euros chaque année, rien qu’en France. Soit 212 euros en moyenne par personne.

Note-de-frais-cadresC’est bientôt Noël et comme chaque année les cadres vont offrir un beau cadeau à leurs employeurs en « oubliant » de se faire rembourser l’intégralité de leurs notes de frais. Une somme non négligeable, estimée par la société Unit4 à 212 euros en moyenne par employé. Au total, le volume des frais non remboursés s’élève à 600 millions d’euros pour la France et plus de 14 milliards d’euros sur les 9 pays étudiés (Grande-Bretagne, Canada, France, Etats-Unis, Espagne, Belgique, Suède, Pays-Bas et Allemagne).

En France, on oublie moins les notes de frais que dans d'autres pays

Dans ces pays Unit4 a interrogé près de 2000 cadres moyens et supérieurs pour mesurer l’ampleur du phénomène. Et selon cette étude, il existe de grandes différences selon les pays. Si en France, «seulement » 11% des cadres ne déclarent pas l’intégralité des frais professionnels engagés, la proportion est deux fois plus importante au Royaume-Uni et au Canada (23% des cadres y perdent de l’argent) et trois fois plus élevée en Suède, aux Pays-Bas et en Espagne.

Note-de-frais

La note est salée pour la motivation

D’après cette étude « la mauvaise qualité générale des processus de demande de remboursement influe négativement sur la motivation des salariés, au point que certains finissent par ne pas réclamer le remboursement des frais qu’ils ont engagés ». Parmi les autres raisons qui poussent les salariés à ne pas réclamer le remboursement de leurs frais, Unit4 cite également des montants trop faibles, la perte de justificatif ou encore une non soumission de la demande. Les délais, qui dépassent parfois un mois entre l’engagement des frais et leur remboursement, contribuent aussi à donner une image négative de l’entreprise.

Et si en France la part des cadres qui renoncent à demander le remboursement d’une partie de leur frais est l’une des plus faibles, un quart des salariés connaissent parfois des difficultés financières à cause de cette perte sèche. De quoi encourager les entreprises à faciliter le remboursement des frais, car le coût de la démotivation des cadres est beaucoup plus important…

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché