Plus on est aisé, plus l'espérance de vie est élevée

par Cadreo




Les hommes aisés ont une espérance de vie à la naissance de 84,4 ans contre 71,7 ans. Chez les femmes, cet écart n'est "que" de 8 ans...

Seniors spending time at the parkL'argent ne contribue pas uniquement au bonheur. Selon la dernière étude de l'Insee, il joue également sur l'espérance de vie. Ainsi, les personnes qui gagnent plus de 5.800 euros par mois, soit les 5 % les plus aisés des Français, vivent en moyenne jusqu'à 84,4 ans, contre une espérance de vie de 71,7 ans chez les 5 % les plus modestes, ceux qui gagnent 470 euros par mois. Cet écart (13 ans) est relativement plus faible pour les femmes : les plus riches vivent en moyenne 88,3 ans contre 80 ans pour les plus pauvres.

Les femmes vivent en général 6 années de plus que les hommes. "A partir de 1.300 euros de niveau de vie par mois, l'espérance de vie des femmes dépasse en effet celle des hommes parmi les 5 % les plus aisés. Ainsi, seules les femmes dont le niveau de vie se situe parmi les 30 % les plus modestes vivent en moyenne moins longtemps que les hommes appartenant aux 5 % les plus aisés", précise l'Insee. Hygiène de vie, exposition aux métiers difficiles, temps de travail, avantages biologiques... Autant de raisons qui expliquent leur espérance de vie plus longue.

Espérance de vie à la naissance par sexe et niveau de vie mensuel

Comment l'argent assure une vie plus longue ?

Se soigner a un coût. Parmi les plus modestes, 11 % des adultes ont ainsi déjà renoncé à se soigner pour des raisons financières. La catégorie sociale, le diplôme et la région de résidence des Français impactent également leur espérance de vie. Les non-diplômés sont ainsi plus souvent fumeurs par exemple. Mais une santé défaillante peut aussi freiner la poursuite d'études ou l'accès aux emplois plus qualifiés...

Un gain de 0,3 an autour de 2.000 euros

La précision des chiffres peut surprendre. Mais, a calculé l'Insee, aux alentours d'un niveau de vie de 1.000 euros par mois, 100 euros supplémentaires offrent une espérance de vie de 0,9 an supplémentaire. Ce gain ne suit pas pour autant la courbe du salaire. Autour de 2.000 euros par mois, le gain d'espérance de vie n'est plus de 0,3 an chez les hommes et de 0,2 an chez les femmes. Et il baisse à respectivement 0,2 et 0,1 an autour de 2.500 euros par mois.

Si le diplôme a une importance sur l'espérance de vie, c'est toutefois l'argent qui conserve le mieux. Ainsi, constate l'Insee, "les hommes les plus aisés sans diplôme vivent plus longtemps au-delà de 35 ans que les diplômés du supérieur les plus modestes (46 ans contre 42 ans)".

Dans quelles régions vit-on le plus longtemps ?

La probabilité de décéder, à sexe et âge donnés, varie selon la région de résidence. Cette probabilité est plus élevée dans les Hauts-de-France, suivies par le Grand-Est, la Normandie et la Bretagne. A l'inverse, en Occitanie, les décès précoces sont moins nombreux que dans les autres régions de France. Habitudes alimentaires, consommations d'alcool et de tabac, environnement, accès aux soins expliquent ces écarts.

Ou alors est-ce parce que les plus riches, qui sont aussi ceux qui vivent le plus longtemps, s'installent davantage dans le Sud pour terminer leurs vieux jours ?

> Espérance de vie : l’écart entre les cadres et les ouvriers perdure

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par email

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché