Pour rendre vos collaborateurs productifs, offrez-leur un animal de compagnie !

par Cadreo




Depuis quelques années, pour doper le moral de leurs salariés, des entreprises introduisent des animaux au cœur de leurs bureaux. Une tendance dont il faut s'inspirer ?

Miaou, ouaf, béééé... De plus en plus d'entreprises nippones "recrutent" des quadrupèdes pour booster le moral des employés. La société informatique Ferray fait partie des précurseurs. Dès 2000, son dirigeant, Hidenobu Fukuda, lance la politique de "chats au bureau", et désormais ce sont neuf félins qui ronronnent, mangent et jouent dans les openspaces. Tous les salariés de cette entreprise sont libres de venir accompagné de leur matou et ceux qui sauvent un chat sont même récompensés par une prime de 40 euros...

Pourquoi autant d'égards pour ces félins ? Parce que cela rapporte bien sûr ! Une étude publiée en 2015 démontre que la présence d'un animal permet en effet de réduire le stress. Et comme chacun sait, des salariés moins nerveux sont des salariés plus performants. Suivant cette logique, la firme japonaise Pason Group a mis à disposition de ses employés deux chèvres et deux alpagas à des fins thérapeutiques. Chez Oracle Japan, la mascotte s'appelle Candy. Ce chien de berger a pour rôle d'accueillir les hôtes et d'apaiser le personnel. Il prend aussi la pose et poste des clichés sur son compte Instagram...

Capture Il n'y a pas que les sociétés japonaises qui autorisent leurs salariés à venir accompagné d'animaux. Au siège d'Amazon, à Seattle, 2 000 employés ont enregistré leur compagnon à poils qui peuvent réclamer des biscuits et de l'eau à l'accueil, et se dégourdir en toute liberté dans un parc prévu à cet effet. Idem dans l'entreprise Nestlé, basée à Gatwick (Angleterre), où les 1 000 employés peuvent venir depuis 2015 avec leur chien. Aux Etats-Unis et en Angleterre, ce sont désormais près de 8 % des salariés qui participent à la tendance "pets à work".

Facteur de cohésion

En France, la tendance du "pets at work" en est encore à ses balbutiements même si rien n'empêche d'amener un animal de compagnie au bureau. Seule condition : obtenir l'aval de sa direction. Pour éviter que votre requête fasse "blop", vous pouvez commencer par un poisson rouge... Mais les arguments ne manqueront pas pour motiver votre requête. Le "site des animaux de compagnie", Wamiz, a réalisé une enquête auprès de 2 000 internautes propriétaires d'animaux. Pour 80 % d'entre eux la présence d'un animal impacte positivement leur travail au quotidien. 60 % jugent que cela réduit leur stress, 39 % estiment que la communication avec les collègues est améliorée, 17 % qu'ils se sentent plus productifs et 6 % déclarent que leur concentration est même renforcée...

Les meilleurs amis de l'homme seraient également facteur de cohésion. En effet, il faut bien nourrir Médor et l'accompagner faire ses besoins. Des tâches que doivent se répartir les salariés. Dans une équipe où les collaborateurs s'entendent comme chiens et chats, un compagnon à 4 pattes évitera qu'ils s'aboient dessus toute la journée...

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché