Pourquoi les stages commando ont la cote en entreprise ?

par Cadreo




Les cadres, dirigeants d'entreprise et même les élèves des grandes écoles de commerce réalisent de plus en plus de séminaires inspirés de l'armée. A quoi correspond ce besoin d'autorité ?

Commando_opt"Cadres et patrons dépassent leurs limites en stage commando", "Des stages de l'extrême pour positiver le stress", "Management: formez-vous comme à l’armée"; "MBA : des stages commandos pour développer le leadership"... De plus en plus d'articles de presse vantent les méthodes "à la dure" pour forger le mental des cadres en entreprises.

Et visiblement, cela plaît. Les 30 et 31 mars derniers, 7 patrons ont par exemple participé à un stage d'aguerrissement au centre national d'entraînement commande de Collioure dans les Pyrénées-Orientales. Au programme : kayak, tyrolienne au-dessus d’un plan d’eau, nage commando, parcours du combattant. Ce stage, organisé en partenariat avec l'armée, promet aux participants qu'ils "évolueront dans un environnement exigeant et seront mis en situation de dépassement de soi afin de mettre à l’épreuve leur gestion du stress, leur esprit d’équipe, leur résilience et leur capacité à exprimer leur leadership dans un univers méconnu". Rien que ça.

Le retour de l'autorité ?    

Les grandes écoles de commerce ne sont pas en reste. L'an dernier, Toulouse Business School organisait un stage de management au sein du 1er Régiment du Train Parachutistes à Francazal, en lien avec la Marine nationale. Idem pour l'EDHEC qui envoie des cadres sur un bâtiment de la Marine ou sur une base aérienne de l'armée de l'Air. A NEOMA on s'invite chez les fusiliers marins de Lorient et à HEC, les futurs dirigeants s'incrustent sur le campus de Saint-Cyr. Même la télévision s'est emparée du phénomène avec l'émission de téléréalité Garde à vous diffusée sur M6 en février dernier. Le spitch : "Ils sont 19, ils ont entre 18 et 25 ans et pendant plusieurs semaines, ils vont revivre le service militaire comme il était enseigné dans les années 1960. Encadrés par des anciens militaires, Augustin, Adrien, Romain, Orhan et les autres vont vivre l'aventure de leur vie dans Garde à Vous. Pendant trois semaines, en juin dernier, ils ont quitté le confort de leur foyer pour l'ancien centre d'entraînement commando du Fort de Charlemont à Givet dans les Ardennes"... 

Après le retour à l'école du début du siècle, on "redresse" la jeunesse dans des baraquements, à la dure, Rangers aux pieds, réveils musclés et lits au carré. Façon de faire passer l'esprit de 68, simple nostalgie du "c'était mieux avant" ou encore besoin de donner un cadre plus soutenu alors que l'Autorité - avec un "A" majuscule - partout se déliterait ? Les élèves seraient moins respectueux du corps enseignant et une fois en entreprise, leur rapport avec la hiérarchie encore plus difficile. Par exemple, la génération Y aspire à un management participatif et qu'importe le statut du chef, celui-ci ne sera jugé que sur ses compétences. Un mépris pour les règles d'entreprises qui sont il faut le dire parfois d'un autre temps.

Alors il n'est pas sûr qu'en participant à des stages commando, à beugler "chef, oui chef", les cadres répondent vraiment aux impératifs de l'entreprise et encore moins aux aspirations de leurs collaborateurs. Mais dans un monde de plus en plus lisse, ils auront au moins ressenti le grand frisson pendant quelques heures. S'il est facile de se moquer, ces stages commando véhiculent néanmoins des valeurs qui font parfois défaut en entreprise : esprit d'équipe, engagement, autonomie et efficacité collective... Ce sont aussi des moments qui fédèrent, permettent d'échanger et de rire. C'est déjà si pas mal !

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché