PowerPoint ou la culture du vide...

par Cadreo




A la rentrée, vous allez présenter vos objectifs 2016-2017. Naturellement, vous allez utiliser PowerPoint et résumer sur des dizaines de slides l'année écoulée et les axes stratégiques pour celle à venir. Mais cet outil utilisé par les cadres du monde entier est surtout une belle machine "à brasser du vide", rapporte Slate.

PPT_optQui n'a jamais vu ou utilisé PowerPoint ? Au mariage de vos amis, les slides s'enchaînent sur un fond musical mielleux quand en entreprise, ils sont remplis de tableaux et autres camemberts censés refléter votre travail. Pourtant PowerPoint est peut-être un des outils les plus nuisibles pour nos sociétés. C'est en tout cas ce que nous apprend le journal Slate qui voit en PowerPoint une machine "à brasser du vide". Le premier à avoir démontré les ravages de cet outil s'appelle Edward Tufte, explique le pureplayer d'informations. Pour lui, ce logiciel est à l'origine de nombre de "nos problèmes de communication et de compréhension des informations".

Le chercheur explique en effet que PowerPoint réduit le degré d'analyse des utilisateurs, zappe le contexte et limite les données. "Ce logiciel incite l’utilisateur (qui n’est même plus désigné comme un être humain mais comme une entité utile) à produire vite et bien, explique Anthony Masure, chercheur en design. Sa seule liberté : choisir un programme dans le menu. En bref, il tue l’argumentaire pour un spectacle désincarné", rapporte Slate. Au sein de l'armée américaine, le logiciel est également critiqué. Le général McMaster en a ainsi définitivement banni l'usage au motif qu'il "fournit une illusion de compréhension et de contrôle. (Or) certains problèmes ne peuvent pas être traduits en puces". 

 Comment PowerPoint a envahi l'entreprise 

Critiqué, PowerPoint est pourtant loin d'être hasbeen. Au contraire, selon Rafi Haladjian, un des pionniers de l’internet en France cité par Slate, "si la religion est l’opium du peuple, PowerPoint est celui du cadre d’entreprise". Le logiciel représente même 95% du marché des logiciels de présentation. Et il a réussi à imposer une vision du management axé en termes d'objectifs, de priorités et de points, décrypte Franck Frommer dans son ouvrage "La pensée PowerPoint. Enquête sur ce logiciel qui rend stupide". Autre écueil : cet outil est utilisé par des millions de personnes sans que son usage les questionne. Il a réussi à imprégner et formater les esprits.

PowerPoint se ringardise pourtant. D'autres concurrents lui ont volé la vedette et surtout "la présentation slide a pris un sacré coup de vieux avec l'arrivée des conférences TED, rapporte Slate. Pas de notes, pas de bullet point, ni de fichier sur lequel transpirer parce que le rétroprojecteur a planté, mais des speechs au style enlevé et au parfum de spontanéité." 

Oui et alors ? Et alors justement rien ! La forme a changé mais le fond reste vide de sens, analyse le journal. Point de vue rétrograde ? Probablement un peu, mais il est difficile de ne pas s'accorder avec l'auteur quand il écrit que si "PowerPoint avait étouffé les CSP+ et les cerveaux occidentaux dans des cadres simplificateurs très codifiés, TED et ses confrères (de la keynote d'Apple aux School of life) remportent un succès fou auprès d'une génération fascinée par les lates shows et la célébrité Kardashian". Ainsi, selon le sociologue Stéphane Hugon, "D’iconoclastes (rejeter les images car elles sont porteuses de mensonges), nous sommes devenus iconodules : aujourd’hui, ce sont les images qui font circuler les idées. Toutes les idées, à condition d’être appropriables immédiatement, se valent".

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché