Les pratiques managériales doivent évoluer selon les cadres

par Cadreo




92 % des top managers et 97 % des futurs managers et ingénieurs estiment que les pratiques managériales doivent changer pour s'adapter aux évolutions de la société et aux enjeux des entreprises, selon un sondage réalisé par l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact).

Business People Analyzing Statistics Financial ConceptTarte à la crème du management le bien-être au travail ? En tout cas, les cadres ont bien assimilé cette notion. D'après un sondage réalisé par l'Anact, ils jugent que c'est un facteur clé de la motivation et de l'engagement des collaborateurs mais qu'il leur reste désormais à l'intégrer à leurs pratiques managériales.

92 % des top managers et 97 % des futurs managers et ingénieurs jugent en effet que le management, tel qu'il est exercé aujourd'hui, doit s'adapter aux évolutions de la société et des entreprises. Ils sont respectivement 85 et 94 % à penser que la qualité de vie au travail est insuffisamment prise en compte au quotidien.

> Comment devenir un manager bienveillant ?

Manque de formation 

C'est vrai que le management à la française semble parfois d'un autre temps, combinant rigidité, autorité et culte de la hiérarchie. Peut-être est-ce dû à leur vision du management : 26 % des top managers pensent que c'est une mission qui s'apprend sur le terrain et que c'est avant tout une question de personnalité et d'expérience. Bref qu'on naît leader plus qu'on ne le devient...

Cette pensée est toutefois de plus en plus minoritaire : seuls 13 % des futurs managers pensent qu'il n'y a pas de besoin de formation au management et 52 % des top managers estiment que les managers sont suffisamment accompagnés et formés au management. Quant aux étudiants, 23 % des top managers les considèrent suffisamment formés sur ces sujets. Pourtant, pour 62 % des top managers, les compétences managériales font partie des critères primordiaux dans le cadre de leur recrutement. "Ce constat confirme la nécessite de lutter contre les idées reçues (...). Il vient corroborer l'idée qu'il faut, au sein des formations initiales, introduire ou renforcer l'acquisition de savoir-faire en management du travail", souligne Florence Chappert, chargée de mission à l'Anact.

Vers un management de qualité ?

Pour les top managers et les futurs managers, les formations doivent les aider à mettre en place un management de qualité. Le but : permettre de mieux travailler, d'être plus productive et efficace en motivant les salariés grâce, notamment, à une meilleure ambiance au bureau. Pour 77 % des top managers et 85 % des futurs managers, un management de qualité bénéfice autant à l'entreprise qu'aux salariés. Enfin, 27 % des top managers estiment que ce mode de management sert avant tout à améliorer la performance de l'entreprise.

Mais que mettent les managers interrogés derrière cette notion de management de qualité ? Ils citent avant tout l'esprit d'équipe, l'écoute puis le respect. Alors certes, la recette n'est pas très précise mais les cadres expriment leur envie de renouveler leurs pratiques et d'améliorer leur management. Leurs collaborateurs apprécieront...

> Les clichés qui collent au management français 

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché