Quelle est la rémunération des cadres RH ?

par Cadreo




Comme pour "l'ensemble des cadres, la rémunération des RH augmente avec l'âge et la durée de l'expérience professionnelle", selon la dernière étude de l'Apec.

Les cadres RH se situent dans la moyenne des fonctions "support", selon l'Apec. Le revenu médian des cadres des ressources humaines est proche des 45 000 euros brut annuel, comme les salaires pratiqués dans la comptabilité (45K€) et proche de ceux de la communication (44€). "L'amplitude des salaires est relativement faible, entre 30 et 70€", détaille l'Apec. Le niveau de responsabilité influe grandement sur la rémunération : par exemple les cadres du développement des RH qui sont responsables d'une équipe perçoivent un salaire médian de 55 000 euros.

De même la taille de l'entreprise, le secteur d'activité ou la localisation jouent sur les salaires. Mieux vaut ainsi travailler dans un grand groupe de l'industrie en Île-de-France que dans les services en province.

> Salaire : êtes-vous bien payé ? Vérifiiez avec notre comparateur en ligne

La moitié des cadres RH perçoivent une part variable

Précisément, 48 % des cadres de l'administration des RH et 61 % des cadres du développement des RH ont une rémunération composée d'un fixe et d'un variable. Leur variable est constituée essentiellement d'une prime sur objectif. Pour un cadre sur deux, leur variable peut constituer jusqu'à 10 % de leur rémunération brute annuelle, et dans 10 % des cas cela va jusqu'à 20 % de leur salaire annuel.

Outre le variable, 41 % des cadres bénéficient d'un plan d'intéressement, d'une participation (39 %) et d'un plan d'épargne entreprise (26 %).

> Portrait-robot du cadre RH

Hommes-femmes : des écarts de salaire criants

Étonnamment, alors que la fonction RH est l'une des plus féminisées (80 % des cadres RH sont des femmes, contre 37 % pour l'ensemble des cadres), c'est aussi là que les inégalités salariales sont les plus fortes. Par exemple, dans l'administration des RH, l'écart est de 15 % entre le salaire médian des hommes et celui des femmes. A la direction des RH, l'écart est encore plus important : + 20 % en faveur des hommes. Une fonction pourtant occupée par 67 % de femmes.

Un écart de salaire qui ne fait que s'accroître avec l'âge. Les explications sont connues : les femmes connaissent plus souvent des interruptions de carrière, elles sont plus nombreuses à travailler à temps partiel et elles occupent moins souvent des postes à responsabilité que les hommes.

Capture

> Opportunités pro : retrouvez les entreprises qui recrutent sur la fonction RH 

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par email

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché