Retour sur l’opération Coup de Pouce dédiée aux cadres

par Cadreo




L’opération Coup de pouce s’est déroulée mardi 17 novembre. Toute la journée, 130 cabinets de recrutement adhérents de Syntec Recrutement ont reçu des candidats pour les conseiller dans leur recherche de poste. Comme chez Abaka Conseil un cabinet de recrutement situé près de Rennes.

Coup-de-pouce-AbakaHier avait lieu la 8ème opération Coup de Pouce, organisée chaque année par Syntec Conseil en Recrutement. Au total, plus de 3000 entretiens étaient prévus partout en France avec les candidats qui s’étaient préalablement inscrits pour être reçus par un binôme Consultant en recrutement – DRH. L’objectif de l’édition 2015, dédiée aux cadres en recherche d’emploi de puis plus de six mois, était de donner des conseils aux candidats et de les aider à bien se préparer aux entretiens. Retour sur cette opération, dont Cadreo est partenaire, avec le témoignage d’une candidate, d’un DRH et d’une consultante en recrutement du cabinet Abaka Conseil.

Une mise en situation réelle

Marion* est à la recherche d’un poste de cadre dans le secteur des Télécoms depuis un an et demi. L’entretien qui s’est un peu prolongé vient de se terminer, elle donne son point de vue sur l’échange avec un DRH et une consultante en recrutement.

« C’est intéressant d’avoir un feedback objectif sur mon discours en entretien et sur mon objectif professionnel », témoigne Marion. « Pouvoir être accompagné sur les outils, la manière de construire un CV, comment vendre ses compétences ou même d’être présent sur le web, c’est important pour moi. Jusqu’à maintenant je n’avais pas eu l’occasion de refaire mon CV, savoir comment je suis perçue en situation réelle d’entretien va me permettre d’affiner mes prochaines candidatures ». 

Le cadre informel favorise les échanges

Des conseils précieux que les cabinets de recrutement ont l’habitude de donner aux candidats qu’ils reçoivent en entretien. Accompagner les candidats fait partie de leur mission de conseil. « On peut le faire à chaud à l’issue d’un entretien ou lorsqu’on donne une réponse négative pour améliorer des éléments du CV » explique Clotilde Bignon Consultante en recrutement chez Abaka. Pour les cadres auxquels la 7ème édition de Coup de pouce l’accompagnement porte plus sur le savoir-être, les fondamentaux de la candidature étant déjà acquis. « En général, chez les profils cadres, le CV est déjà un élément bien travaillé, nous allons donc mettre l’accent sur la posture, avec notamment une aide sur les formats de présentation pour ne pas passer trop de temps sur le déroulé du CV ». Un entretien d’embauche est en effet l’occasion d’en savoir plus sur la personnalité des candidats, les employeurs y sont très attentifs. « Nous les alertons donc sur la nécessité de laisser un peu de temps pour présenter leur personnalité et donner les clés  de leur parcours » ajoute la consultante d’Abaka. « Une carrière c’est une histoire à raconter avec son lot d’émotions, de réussites, mais aussi d’échecs. Ces éléments concrets permettent de nous positionner par rapport au besoin de notre client».

Pour les entreprises, l'avis des candidats compte aussi

Et pour les entreprises, l’échange avec les candidats dans un cadre plus informel est aussi utile. « Il faut prendre le temps de débriefer, il y a toujours une leçon à en tirer, même pour moi en tant que DRH, la manière dont est perçue mon entreprise, si elle donne envie ou pas, est une donnée importante » affirme Jean-Christophe Petraszewski, Directeur des Ressources Humaines de la société Tendriade. « Aujourd’hui, au-delà des postes que nous avons à pourvoir, nous devons gérer une marque employeur. Dans cette perspective, recueillir l’avis des candidats est donc extrêmement intéressant ». Les entretiens réalisés dans le cadre de l’opération Coup de pouce sont aussi un premier contact qui peut déboucher sur d’autres échanges. « C’est un premier rendez-vous qui peut en appeler d’autres » confirme le DRH, visiblement satisfait de la rencontre.

Marion a d’ailleurs un « vrai » entretien prévu le lendemain de l’opération Coup de Pouce avec un autre cabinet de recrutement. L’échange d’aujourd’hui lui a donné de nouvelles clés pour réussir cet exercice crucial. « En attendant, j’ai un petit peu de travail » reconnaît la jeune femme…

  • * Le prénom a été changé

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché