Retraite complémentaire des cadres : une campagne pour dire non à la fusion Agirc-Arrco

par Cadreo




La CFE-CGC vient de lancer une campagne pour dire non à la fusion de la caisse de retraite complémentaire des cadres (l’Agirc) avec celle des salariés (l’Arcco).

Cravate-coupee

Quoi de plus symbolique qu’une cravate coupée pour représenter la menace qui pèse sur le régime spécifique de retraite complémentaire des cadres ? C’est par ce geste que Carole Couvert, la présidente du syndicat, a donné le coup d’envoi ce matin d’une grande campagne de mobilisation pour la défense du statut cadre et de sa retraite complémentaire.

La crainte d’un « tsunami social »

La CFE-CGC demande ainsi aux cadres de se mobiliser pour la défense du statut d’encadrement que le syndicat souhaite voir mieux défini depuis plusieurs années. Le syndicat ne se contente pas de dire non à la fusion Agirc-Arrco et formule différentes propositions pour préserver le régime spécifique aux cadres : augmentation des cotisations sociales et patronales, maintien de la pension de reversion à 60%, report de la revalorisation du point au 1er octobre, revalorisation du salaire de référence…

Pour participer à cette campagne sur les réseaux sociaux avec le hashtag #nonalafusionagircarrco, il suffit de poster une photo de cravate coupée. Le syndicat compte sur une forte mobilisation des cadres pour dénoncer le "tsunami social" que représenterait la fusion de deux caisses de retraite complémentaires qui, faute de réserves financières, sont menacées de disparition dans les années à venir.

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par mail

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché