Quand les salariés « crackent » le business model de leur employeur

par Cadreo




ALD Automotive a créé le challenge « Kill your own business » qui invite les collaborateurs à mettre la société en faillite ! Objectif : inventer les offres de demain.

BusinessModelVotre employeur vous a-t-il déjà demandé de désigner ses propres failles ? ALD Automotive, filiale de Société Générale, l'a fait. Le spécialiste de la location de véhicules longue durée et de la gestion de flotte a invité ses équipes à participer au challenge « Kill your own business » (« tuez votre propre activité »).

L'idée de « disrupter » le business model de l'entreprise a séduit, puisque 130 participants, dans 20 pays, ont répondu à l'appel. « Notre credo : inciter les collaborateurs à prendre le pouvoir et anticiper les besoins des clients de demain », résume Pao-Leng Damy, directrice des ressources humaines d'ALD Automotive. Feuille de route des trente équipes inscrites : à la manière d'une start-up, explorez la mobilité de demain, avec tout ce qu'elle comporte d'enjeux nouveaux en termes d'autopartage, de véhicules électriques, intelligents, connectés, autonomes, de contraintes environnementales, de nouvelles réglementations des villes, etc.

« Tuer son propre métier »

Valérie Beetham, business analyst chez ALD Automotive, a participé à ce défi, au côté de Benoît Amiens, chef de projet international « Expérience client ». Leur équipe est sortie lauréate de ce brainstroming général - mais le contenu de leur innovation reste à ce jour confidentiel.

Lire la suite sur Les Echos Business 

Nous vous conseillons les articles suivants :

Transférez par email

À lire également


+ de 40 k€

Décrochez un poste à votre mesure

Êtes-vous bien payé ?

Découvrez votre valeur sur le marché